Bandalungwa : une famille traquée à cause du M23

0
63

Résidant sur l’avenue BUKAKA,  au numéro 223, dans la commune de Bandalungwa, la famille  d’ELONGA  BOSEKOTA Paul  a été visitée le vendredi 10 août 2012  aux environs de 21 heures,  par des hommes en uniformes armés non  identifiés.  Ceux-ci se sont présentés à bord d’une jeep 4×4 de couleur bleue  de marque NISSAN  et se sont introduits  dans la maison, à la recherche d’un certain ELONGA  Henri Paul, sergent  déserteur de l’armée régulière  qui serait en cavale après une détention au cachot du district de KALAMU .

Après avoir fouillé toute la maison  et détruit  certains biens, les inconnus ont emmenés avec eux,  le vieux ELONGA  BOSEKOTA,  accusé d’avoir participé à l’évasion de son fils précité.  Malgré les protestations  et  témoignages des voisins en sa faveur,  les assaillants l’ont emmenée  vers une destination inconnue.  ELONGA  BOSEKOTA ,  ancien guitariste de l’orchestre Negro  Succès,  est considéré par ses voisins comme un homme qui a toujours évolué en dehors de la politique.

 Pour la mère du sergent  Henri  Paul  BOSEKOTA,  son fils ne  fait plus partie de l’armée régulière. Depuis un certain temps,  il est dans le petit commerce. C’est dans ce cadre qu’il fait régulièrement la    navette entre KINSHASA  et l’EQUATEUR,  sa province d’origine.  Malgré les dégâts matériels importants  causés par cette décente  brutale,  l’une des filles de cette famille, Paulette ELONGA,  a affirmé que rien n’a été emporté par les assaillants. Elle a  dénoncé  les menaces dont sa famille est l’objet depuis  la dernière agression de la RDC par le Rwanda.  Elle demande à cet effet la  protection de sa famille pour les autorités compétentes.


M. MUZ  

LEAVE A REPLY

*