Bancarisation : tous les territoires seront servis avant le 02 septembre 2013

0
41

bancarisationLe ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (E.P.S.P.) et l’intersyndicale des syndicats de l’EPSP tiennent à une rentrée scolaire apaisée, fixée conformément au calendrier scolaire 2013-2014, à la date du 02  septembre 2013. Cette préoccupation était au centre de la rencontre qui a eu lieu dans la grande salle de conférences du cabinet de l’EPSP, le samedi 17 août 2013, entre le ministre de tutelle, Maker Mwangu Famba – qu’entouraient un groupe de collaborateurs – et les ténors de l’Intersyndicale de l’EPSP. Pour tenir amplement informés les enseignants sur les mesures prises par le gouvernement visant à rencontrer les revendications formulées par leurs représentants dans la Commission paritaire Gouvernement/Syndicats, Maker Mwangu avait tenu à respecter la tradition de dialogue qu’il a lui-même instaurée depuis plusieurs années. Il a invité par conséquent ses hôtes à une évaluation vérifiable des mesures prises par le gouvernement pour la rentrée des classes.

A la fin de cette rencontre, la porte-parole de l’intersyndicale des enseignants de l’EPSP, Jacques Lukuku Pidji, a tenu à fixer les esprits sur les objectifs poursuivi. Pour lui, il s’agissait d’une réunion pour évaluer des accords signés dans le cadre de la Commission paritaire Gouvernement/Syndicats pour l’amélioration des conditions socioprofessionnelles des enseignants. Ces accords concernent le relèvement de la base salariale ; la bancarisation des salaires et la paie de la prime sur l’ensemble du territoire national ; le payement des omis sur les listings et la mécanisation de nouvelles unités, etc. En outre, ces discussions permettent,  a-t-il dit, de baliser le terrain pour le budget 2014. Après examen de ces accords, il a estimé que la plupart des points ont été satisfaits par le gouvernement, sauf évidemment quelques uns tels que le payement pour certains omis ;  la paie dans les territoires dépourvus succursales bancaires.

La rentrée scolaire n’est pas un fait syndical

Il a noté que le gouvernement s’est investi pour que tous les enseignants soient payés avant le 02 septembre 2013. Il a aussi signalé qu’il a été décidé que les banques qui se trouveront  dans l’incapacité de payer les salaires des enseignants sur un territoire déterminé, d’ici le 20 août 2013, puissent obligatoirement remettre les salaires à la Caritas-Congo ASBL avant cette date pour que tous les  territoires soient servis dans le délai. Pour ceux qui pensent aux perturbations de la rentrée scolaire, le porte-parole de l’Intersyndicale des syndicats de l’EPSP a souligné qu’une rentrée scolaire n’a jamais été un fait syndical. Enfin, il a prévenu qu’il y aura une autre rencontre avant la rentrée scolaire pour voir s’il y aurait des points qui  nécessiteraient une attention particulière.

Abordé sur le même sujet, le ministre de l’EPSP a expliqué que le rencontre avec les syndicats est une activité normale, particulièrement à la veille de la  rentrée scolaire. Il a mis cette rencontre à profit pour informer les syndicats sur toutes les mesures prises pour rencontrer leurs préoccupations et préparer une rentrée scolaire apaisée. Ils doivent ainsi amener ce message auprès des enseignants. Personnellement, il a constaté qu’il s’est bien compris avec ses hôtes et qu’il n’y a pas un problème majeur qui puisse empêcher les  enfants de rentrer  dans leurs salles de  classe

SAKAZ

LEAVE A REPLY

*