Aux cris « Tshisekedi président, libérez le Kongo » : manifestation monstre à Paris d’enfants franco-congolais

0
48

Du jamais vu dans les annales de l’histoire tumultueuse de la République Démocratique du Congo ! Des centaines d’enfants en bas âge dans les rues de la capitale française pour manifester leur mécontentement contre la Commission Electorale Nationale Indépendante. Cet évènement qui s’est déroulé le samedi dernier dans les avenues les plus visitées de Paris, à savoir celle qui passe devant le siège de l’UNESCO au parvis de liberté et droits de l’Homme sur la Place Trocadéro avant de déboucher devant la Dame de fer ou la Tour Eiffel a attiré un monde fou, dont notamment des touristes, des passants, des badauds et bien entendu d’autres enfants alertés.  Beaucoup d’émotion et des larmes de voir ces enfants en bas âge braver le froid de cet hiver dur, portant des tee-shirts immaculés de sang du Coltan, 48 femmes violées chaque jour en RDC.

Ces enfants dont l’âge varie entre deux et douze ans sont tous nés en France des parents congolais et « cette marche montre bien que le flambeau est bel et bien allumé, sa flamme n’est pas prête à s’éteindre » s’est écrié un compatriote résidant en Europe depuis plus de trente ans. Ces enfants motivés et mobilisés tenaient à faire entendre les voix bâillonnées et étouffées d’autres Congolais qui croient à un Congo nouveau et plus solidaire, a laissé entendre l’un des leurs parents. Ceux-ci portaient des tenues significatives sur lesquelles étaient gravés des slogans de protestation contre les résultats jusque là affichés par la CENI de Daniel NGOYI Mulunda et qui sont à la base des dizaines de millions de contestations jusque dans le camp de la famille politique se réclamant proche de Joseph KABILA Kabange.

Aux cris de « TSHISEKEDI Président, Libérez le Kongo », ces enfants reprenaient ainsi les écrits des calicots, pancartes et banderoles brandis par leurs parents et surtout leurs mamans venues les accompagner dans cette gigantesque marche de protestation. Les mamans portaient des calicots, pancartes et banderoles dénonçant les viols massifs des femmes dans les territoires de l’Est et qui demeurent impunis alors que leurs auteurs sont connus et identifiés.
Les éléments de la Police en tenue encadraient cette manifestation haute en couleurs et qui constitue une première dans les annales des évènements de ce genre.  Toujours selon un passant, le choix de la Place de la liberté et des droits de l’homme n’est pas un fait d’un simple hasard. La Place du TROCADERO constitue un symbole pour les Français car toutes les grandes manifestations pour dénoncer les violations des droits de l’homme finissent souvent par cet endroit où les organisateurs tiennent toujours des meetings, l’ancien président François MITTERRAND avait toujours l’habitude d’y effectuer un tour soit seul soit en compagnie d’un de ses amis. On rapporte qu’après sa prestation de serment en 1981 après sa brillante victoire sur Valéry Giscard d’Estaing, il avait fait un tour à cette place en route pour l’Arc de Triomphe pour y déposer une gerbe des fleurs sur la tombe d’un des pères fondateurs du socialisme en France, en l’occurence Jean Jaures.

Le choix du siège de l’UNESCO constitue un autre symbole. C’est le lieu du Savoir, de la Culture et des Sciences pour l’Univers et surtout pour ces enfants nés en France des parents congolais et qui espèrent profiter de la promulgation tant attendue de la loi sur la double nationalité pour retourner vers le pays de leurs ancêtres participer à sa reconstruction que tous les hommes de bonne volonté attendent de tous leurs vœux.

F.M. 

LEAVE A REPLY

*