Autoroute de NTIC : deux projets pour désenclaver le Congo

0
42

Le ministère de la Communication et Média, dans son souci de fiabiliser la communication dans notre pays, tant au niveau interne qu’au niveau international, n’a pas hésité d’accepter que le Réseau National des Télécommunication, par Satellite (Renatelsat) se dote bientôt d’instruments lui permettant de remplir valablement son rôle et désenclave le pays par  voie de l’autoroute des Nouvelles Technologies der l’Information et de la Communication (NTIC). Le désenclavement du pays reste un des objectifs poursuivis par les Cinq chantiers de la République prônés par le Chef de l’Etat. C’est ainsi que l’Adg de cette entreprise, Achinda Wahilungula, se dit honoré par la confiance que lui accorde son ministère de tutelle.

     Grâce aux efforts qu’il déploie, avec l’appui du gouvernement, la Rd Congo ne sera plus le grand trou noir qu’on déplore en matière de communication par satellite. Bientôt notre pays sera doté d’un « Backbone national », Une technologie qui est une épine dorsale dans le contexte de la télécommunication. Ce qui a toujours manqué à la Rd Congo. Le backbone est destiné à supporter le gros du trafic, en utilisant les technologies les plus rapides et une bande passante sur des distances importantes. Partant, tous les petits réseaux internes  se rattacheront à ce réseau fédérateur, comme les rivières viennent grossir le lit d’un fleuve. Ce projet qui sera matérialisé par une firme chinoise sur base de la  technologie TNT (DVB-T). Il permettra à notre pays de réduire les charges d’exploitation. Bien plus, il va en résulter la création de 8.000 emplois directs à l’échelle nationale, doublés de l’augmentation des fréquences radio-télévision (avec la numérisation, un seul canal pouvant libérer 4 à 6 fréquences). Sans oublier l’accroissement substantiel des ressources financières dont le pays a grand besoin)

     Un autre contrat autorisé par le ministre de la Communication et Média, Lambert Mende, et qui sera exécuté par une firme indienne, permettra d’introduire dans notre pays, des enseignements à distance et la télémédecine. Il  convient de préciser que cette dernière est un exercice de la médecine par le biais de la télécommunication et des technologies qui permettent l’administration des soins de santé à distance et l’échange d’informations médicales s’y rapportant. Des véritables innovations pour le pays. La Renatelsat a contribué au désenclavement des certains coins du pays en y installant des matériels de communication audiovisuelle (Djalasiga en Ituri ; Lodja dans le Sankuru).

LEAVE A REPLY

*