Aubin Minaku au Québec : la Francophonie soutient l’Accord du 31 décembre

0
143
minakuEn prévision de la 43ème session de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF), dont les assises se tiendront au Luxembourg au mois de juillet prochain, les  membres du bureau de cette organisation des Etats ayant en commun l’usage de la langue française, se sont réunis au Québec, au Canada, en vue de préparer cette grande messe des francophones du monde entier.
 
            A l’occasion, apprend-on, Aubin Minaku qui est le président en exercice de l’APF et président de l’Assemblée nationale de la République Démocratique du Congo en a profité pour faire le point de la situation politique qui prévaut actuellement dans son pays.
 Par ailleurs, la réunion de Québec est motivée par le souci des organisateurs de construire une Francophonie porteuse d’une vision des valeurs à même d’intéresser le monde. C’était également l’occasion pour les participants de passer en revue plusieurs dossiers concernant les activités de l’APF et d’adopter le rapport du Secrétaire général de l’organisation.
            Il faut signaler que la session de Luxembourg marquera aussi la fin du mandat du président en exercice de l’APF, Aubin Minaku.
            «Qu’il y ait un africain à la tête de l’APF, c’est important. Aubin Minaku a réussi à conduire l’APF dans la cohésion et moi, je lui tire mon chapeau…Il a fait du bon travail », a déclaré à l’ouverture de la réunion, Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire. 
Dans son mot de circonstance, Aubin Minaku  s’est appesanti entre autres sur la situation en RDC.
            A leur tour, les membres de l’Organisation ont salué l’initiative du dialogue qui se déroule avec à l’affiche la signature de l’Accord politique global intervenu le 31 décembre 2016 dit de la Saint Sylvestre ; et encouragent tous les acteurs politiques congolais à appliquer l’accord du Centre Interdiocésain en vue de l’organisation des élections crédibles et apaisées.                Dom