Aubin Minaku et l’ambassadeur coréen pour la ratification de l’accord d’investissements

0
33

minakuLe président de l’Assemblée nationale Aubin MINAKU s’impliquera personnellement pour que l’accord entre son pays la RDC et la République de Corée, portant sur la protection et la promotion des investissements coréens dans notre pays, soit ratifié. Pour cela, il a promis de saisir solennellement le gouvernement.

            C’est la substance de l’audience qu’il a accordée hier mardi 23 juin à l’ambassadeur de la République de Corée du Sud  à Kinshasa.

            Se confiant à la presse au sortir de l’audience, l’ambassadeur Ki-Chang KWON a indiqué que son entretien avec Aubin Minaku a tourné autour de la visite que le président de l’Assemblée nationale congolaise compte effectuer à Séoul, au mois de mars 2016.

            Les deux personnalités ont également échangé sur le dossier de ratification de l’Accord, entre Kinshasa et Séoul, sur la protection et la promotion des investissements ainsi que sur les échanges interparlementaires.

            Le président Minaku  s’est montré très réceptif, assurant à son hôte de sa volonté de s’impliquer personnellement en vue de matérialiser l’esprit et la lettre dudit accord.

            Concernant les relations inter-parlementaires, l’ambassadeur coréen a exprimé son intention d’inviter les parlementaires coréens  à Kinshasa pour promouvoir plus d’échanges entre les élus des peuples coréen et congolais.

« Il y aura beaucoup plus d’occasions, beaucoup plus d’évènements qui vont se faire. Ils se sentiront beaucoup plus proches les uns des autres », a déclaré Ki-Chang KWON.

            Quant à la visite du speaker de la chambre basse du Parlement congolais en Corée du Sud, l’ambassadeur coréen a dit qu’Aubin Minaku a échangé avec les membres du Gouvernement coréen sur la possibilité d’accélérer le dossier de ratification de l’Accord sur la promotion et la protection des investissements.

            A ce sujet, Ki-Chang KWON a affirmé que cet accord favorisera plus d’investisseurs coréens en RDC, parce qu’il garantira un cadre juridique dans lequel vont évoluer les affaires d’investisseurs sud-coréens.

            En réaction,  Aubin Minaku a promis de saisir solennellement le Gouvernement pour que le texte de l’Accord soit rapidement envoyé à l’Assemblée nationale en vue de sa ratification.

Dom