Aubin Minaku a ouvert hier les travaux de la 8ème conférence des présidents

0
158

aubin mLibreville, la capitale de la République gabonaise, abrite depuis hier jeudi 3 mars les travaux de la huitième conférence des présidents et des sections de la région Afrique de l’APF (Assemblée parlementaire de la Francophonie).

C’est le président en exercice de cette structure regroupant tous les parlementaires d’expression française à travers le monde, Aubin Minaku Ndjalandjoku, qui est en même temps président de la chambre basse du parlement de la République Démocratique du Congo, qui a procédé à l’ouverture solennelle des travaux. On signale que tous les participants attendus, en l’occurrence les présidents des assemblées parlementaires de l’Apf et présidents des sections de la région Afrique de l’organisation, ont répondu présents au rendez-vous du Gabon.

Pendant deux jours, soit du jeudi 3 au vendredi 4 mars 2016, les participants à la 8ème conférence de l’Apf feront le point sur nombre de questions d’actualité et d’intérêt commun pour  leur mouvement. Parmi les sujets à traiter, on note entre autres « la participation de l’Afrique à la conférence des parlementaires sur le changement climatique » dont les travaux s’étaient déroulés l’année passée à Paris ; « le rôle des médias sociaux dans le développement démocratique en Afrique francophone », etc.

Ces deux thèmes, apprend-on, suscitent particulièrement de l’intérêt chez les délégués aux assises de Libreville parce que, à entendre le président de l’assemblée nationale gabonaise Guy Nzouba Ndama, ils relevent des questions cruciales de notre ère.

Pour sa part, après avoir remercié les délégués ayant répondu à son  invitation pour participer aux assises de la 8ème conférence de l’Apf, Aubin Minaku a tenu à leur rappeler les résolutions prises par l’Apf cette année lors de la tenue de la réunion du bureau de Siem Reap au Cambodge, à laquelle certaines sections avaient pris part. Et des questions d’importance comme celles relevant des défis auxquels l’Apf fait face. Il s’agit notamment des défis traditionnels liés à la promotion de l’Etat de droit et de la démocratie, au respect des droits de l’homme, à la parité homme – femme, au développement économique, à la sécurité, au bien-être des populations.

Par ailleurs, le président en exercice de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, Aubin Minaku, a exprimé son optimisme de voir les assises de la 8ème conférence des présidents des assemblées parlementaires des pays membres de l’organisation et ceux des sections, sortir des directives et des lignes de conduite fermes et pertinentes en vue d’impulser des dynamismes susceptibles de faire avancer l’Apf.

            Après la cérémonie d’ouverture officielle des travaux en ateliers ont démarré dans la salle Paul Nyonda sous la direction du président de l’Apf, Aubin Minaku, assisté par son homologue président de l’assemblée nationale du Gabon, Guy Nzouba. Les délégués ont suivi tour à tour, lors de ces ateliers, le rapport-synthèse des travaux de l’Apf au Cambodge, le rapport des activités du chargé de mission Afrique de l’Apf.

            Suivant le programme, les travaux devront se poursuivre ce vendredi 4 mars. Puis, les délégués effectueront une visite guidée dans la zone économique de N’Kok du Gabon.

            Il importe de signaler que le président de l’Assemblée nationale de la RDC a profité de son séjour au Gabon pour rendre visite au personnel de notre ambassade à Libreville. Aubin Minaku a également fait le tour des locaux abritant les différents services de l’ambassade congolaise. C’est à cette occasion que notre ambassadeur en poste lui a exprimé la nécessité de la réhabilitation de notre représentation diplomatique.

Dom