Assassinats de Daniel Boteti, Marius Gangale et Lajos Bidilu : des questions sans réponses du MLC

0
797

thomas-luhakaAfin de rendre hommage à ses trois députés  assassinés dans des conditions encore non élucidées, le Mouvement de la Libération du Congo (MLC ), a organisé une messe d’action de grâces, hier lundi 24 novembre 2014 à la paroisse saint Anne de la Gombe. Plusieurs députés, sénateurs et connaissances des illustres disparus ont rehaussé de leur présence cette cérémonie.

D’entrée de jeu, l’abbé José Iyemina, a fait savoir dans sa prédication, que l’eucharistie célébrée en ce jour, se veut un merci adressé à ces vaillants hommes face à tout ce qu’ils ont fait pour le pays. Bien que les décès de Daniel Boteti, Marius Gangale et Lajos Bidilu aient été voulus  par des hommes, le célébrant a assuré que ces derniers continuent à vivre au ciel, parce qu’ils ont accompli la volonté de Dieu, en étant au service du peuple et de la nation.

Il a aussi exhorté l’assistance à surmonter la peur de la mort par l’espérance de la résurrection car, il y a une vie éternelle après la mort charnelle. « Quand nous pensons à un proche déjà mort, nous nous attristons davantage parce que nous les avons aimés. Nous pleurons suite aux souvenirs que nous gardons d’eux, surtout si c’est une mort inattendue, forcée et voulue par les hommes. Mais l’important est de faire un examen de conscience sur notre conduite vis-à-vis de Dieu, afin de voir si nous hériterons aussi du royaume de Dieu. Car il ne sert à rien de gagner le monde et perdre son âme… », a-t-il martelé.

         D’où il a appelé l’assemblée à prendre la ferme conviction de se repentir, d’abandonner le mal et d’imiter les bonnes œuvres qu’ont accomplies ces regrettés frères, par l’aide du Saint-Esprit.

 Les interrogations de Thomas Luhaka

         De son côté, Thomas Luhaka, Secrétaire Général du MLC, a indiqué que son parti politique se pose plusieurs questions sur les circonstances de la disparation de ses cadres. Selon lui, deux interrogations s’avèrent capitales :

-qui ont tué Daniel Boteti, Maruis Bangala et Lajos Bildilu ?

-pourquoi ont-ils été assassinés?

         Il a en outre renseigné que lesdites questions ont été posées à plusieurs reprises aux autorités, mais sans succès. D’où Thomas Luhaka a réitéré sa demande aux instances compétentes, de retrouver les auteurs de ces crimes, afin que justice soit faite.

         Par ailleurs, Thomas Luhaka a fait constater que le MLC paie un lourd tribut depuis que ce dernier s’est lancé dans la politique en 2006, à savoir :

-le départ en exil et l’arrestation de Jean-Pierre Bemba ;

-l’assassinat de ses 3 députés provinciaux ;

-l’arrestation de Fidèle Babala dans des conditions déplorables.

         Avant de clore son mot, il a tenu à transmettre le message de Jean-Pierre Bemba depuis La Haye, demandant aux Congolais de garder espoir car, quelle que soit la durée de la nuit, le soleil finira par se lever.                                                Perside Diawaku

LEAVE A REPLY

*