Assassinat de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana : le procès en appel s’ouvre aujourd’hui

0
63
Les organisations de défense et de promotion des droits de l’homme en République Démocratique du Congo (RDC) ont salué hier lundi, 18 juin 2012, la fixation en appel du dossier des assassins de Floribert Chebeya Bahizire et Fidèle Bazana Edadi devant la Haute Cour Militaire bien qu’intervenant une année après l’arrêt rendu par la Cour militaire de Kinshasa/Gombe. Néanmoins, ces ong demeurent préoccupées quant à  l’indépendance de la justice congolaise vis-à-vis des pouvoirs publics congolais lorsque l’opinion sait que celle-ci est assujettie aux plus forts politiquement et financièrement. Pour cela, elles ont rendu publique leur déclaration hier, au siège de l’Ong « La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme » (V.S.V.), dans la commune de Ngaliema. A cette occasion, plusieurs ong étaient présentes, dont le VSV, Toges Noires, ANMDH, ACIDH, L.E., etc. 
Prenant la parole à cette occasion, Me Sylvain Lumu, secrétaire exécutif de la Ligue des électeurs (L.E.) a lu une déclaration commune signée par treize Ong – laquelle répond ipso facto, les raisons justifiant le double pourvoi en appel des veuves et de la VSV. Au delà des craintes et inquiétudes, elles veulent croire que la fixation du dossier devant la Haute Cour Militaire, loin de constituer une distraction de l’opinion publique, soit plutôt là une opportunité pour les pouvoirs publics congolais de redresser la tête devant tous ceux qui défient la justice en profitant de l’impunité. 
 
Les deux veuves et la VSV espèrent que justice sera rendue aux victimes
 
C’est l’occasion de lutter effectivement contre l’impunité de crimes contre les défenseurs des droits de l’homme ; de faire toute la lumière sur les circonstances réelles du double assassinat de Floribert Chebeya et de Fidèle Bazana ; de faire montre de la lutte effective contre l’impunité par la comparution du lieutenant-général John Numbi Banza Tambo en qualité de prévenu et non de simple renseignant ; de donner suite à la plainte de la veuve Chebeya contre lieutenant-général john Numbi, suspect principal dans la présente cause ; de faire la lumière sur le sort de Fidèle Bazana notamment sur la localisation et la restitution de sa dépouille à sa famille biologique pour des obsèques dignes par celle-ci et les défenseurs de droits de l’homme ; d’identifier clairement tous les commanditaires, les auteurs intellectuels et les exécutants de ce double assassinat et, enfin, de sanctionner sans complaisance, les vrais auteurs et exécutants de ces crimes.
En vue de laver l’image de la RDC, ternie par des crimes, entre autres, ce double assassinat et de permettre à la chambre chargée d’instruire le dossier de poursuivre, en tant que prévenu, le lieutenant-général John Numbi Banza, les Ong ont recommandé au Président de la République, magistrat suprême, de nommer ou de commissionner, toutes affaires cessantes, à la Haute cour militaire des magistrats ayant un grade égal ou supérieur à celui du lieutenant-général John Numbi.
 
RSK

LEAVE A REPLY

*