Asphaltage de l’avenue Pharmacie à l’aide du bitume en sac thermo-fusible

0
126

arton49043_4c611_859167182L’avenue Pharmacie, au quartier Bon Marché, dans la commune de Barumbu, est en train d’être réhabilitée à l’aide du bitume en sac thermo-fusible. Le constat  a été fait le vendredi 28 mars 2014. Cette pratique est  une première et constitue une phase expérimentale proposée par la société Hydro Formule en ce qui concerne le traitement des chaussées. Généralement, dans des fûts 200 litres. Mais ici ce bitume est placé dans des sacs thermo- fusibles, qui permet d’exploiter même l’emballage comme matériaux de construction.

        Le choix de l’avenue Pharmacie en cette phase expérimentale permettra de voir la réaction et l’efficacité du produit avant de l’étendre à toute la RDC, moyennant certaines améliorations nous a confirmées Binjamin Wenga Basudi, Directeur Général de l’Office de Voirie et Drainage (OVD). Pour ce qui est de la collaboration avec  Hydro Formule, il s’agit d’une étroite relation étant donné que cette méthode est moins coûteuse. Pour Hydro Formule, sa volonté est d’accompagner le gouvernement dans la Révolution de la Modernité car, c’est à travers les routes qu’un pays se développe.  Si actuellement elle travaille avec du bitume importé, elle compte privilégier le bitume produit localement dans l’avenir. Raison pour laquelle elle est en train d’étudier les possibilités d’installer une usine au Bas-Congo et au Katanga. Le bitume en sac thermo fusible présente plusieurs avantages en ce sens qu’il est contenu dans un sac de 25 kg portable, soluble, économique, sans résidus. A cela, il faut ajouter que ces sacs qui n’ont aucune  contrainte en ce qui concerne la manipulation et le transport sont introduits dans un fondoir adapté à la main, sans effort. Avec une température  du fondoir portée entre 130-150°C, l’emballage fond complètement, sans résidu, et sans altérer les propriétés du bitume.  Celles-ci sont même améliorées par l’augmentation du point de ramollissement. Quant aux pertes de produit qui surviennent lors du réchauffage du bitume en fûts, environ 2% sont évitées. Le transport et le stockage à température ambiante réduisent les dépenses de chauffage. Un conteneur de 20 pieds peut-être chargé à 20 tonnes nettes de produit contre 16 tonnes pour 80 fûts de 200 kg. Enfin, en supprimant les déchets résiduels que constituent les fûts vides usagés, un chantier d’une dizaine de kilomètres peut générer plusieurs milliers de fûts usagés. Cela constitue une grave atteinte à l’environnement. Satisfaction aussi pour Mugalu, chef de la maison civil de la présidence congolaise. Pour lui, avec cette nouvelle formule, l’on pourra améliorer davantage l’état des routes de désserte agricole. Une manière de pousser la RDC vers le développement. Point de vue aussi partagé par les riverains de l’avenue Pharmacie. Ils ont émis le souhait de voir d’étendre cette réhabilitation à tout le quartier.

                        Yves Kadima

LEAVE A REPLY

*