ARC : bientôt un « Livre blanc » sur les dissidents

0
69

Sortie-ARC-dec-2013-3En dépit du succès récolté par le Congrès de l’Alliance pour le Renouveau du Congo (ARC) le weekend dernier, son président national refuse de dormir sur ses lauriers. Au lendemain de ce forum, Olivier Kamitatu a procédé au réarmement moral des délégués des provinces et de la diaspora de son parti, qui y ont pris une part active.

Entouré de son nouveau staff composé des membres du nouveau comité directeur fraichement élus au congrès, Olivier Kamitatu a échangé longuement et en toute franchir avec les cadres de base de son parti.

Au cours de cette causerie morale organisée hier mardi 17 novembre 2015 à la permanence du parti, le numéro un de l’ARC a fourni à l’auditoire d’amples explications sur les causes réelles de la crise provoquée par les dissidents, avec en tête Elysée Minembwe.

Relayant son « Autorité morale », le vice -président de l’ARC chargé des questions politiques et juridiques, Désiré Konde, a fait savoir à cette occasion que cette crise née au lendemain de la fronde G7 à l’intérieur de la majorité, est due à l’avidité de certains membres, animés par la recherche du gain facile, préférant mettre au placard les idéaux du parti au profit des privilèges liés aux fonctions qu’ils occupent dans les institutions politiques et les entreprises du portefeuille.

L’intervenant a rappelé que ceux qu’ils considèrent  désormais comme des traitres, ont accédé à ces postes juteux grâce à l’ARC et surtout à l’intervention de son leader, Olivier Kamitatu.

Il a souligné que cette dissidence n’est pas le fruit d’une guerre idéologique à l’intérieur du parti, mais plutôt le fait de l’opportunisme de ces dissidents, qui avaient adhéré à l’ARC non par conviction, mais pour leurs intérêts personnels.

Pour mettre fin à cette polémique de mauvais goût, Konde Vila Kikanda promet de retracer, dans un « Livre blanc », le parcours de toutes les personnalités entrées en rébellion contre le parti cher à Olivier Kamitatu. Ce haut cadre de l’ARC a souligné que ce « Livre blanc » mettra également à nu tous les fossoyeurs qui favorisent le débauchage et sèment la division au sein des partis membres du G7, en contrepartie des billets verts.

            Renvoyant l’ascenseur à leur leadership, les délégués venus des provinces et de l’étranger ont tous réaffirmé leur indéfectible attachement aux idéaux de leur parti et leur loyauté à son initiateur, Olivier Kamitatu, engagé avec ses compagnons du G7 dans le combat contre les velléités d’instauration d’une monarchie constitutionnelle en République Démocratique du Congo.

ERIC WEMBA