APUKIN : Kitombole rempile pour un 3me mandat

0
363

Les membres de l’Association des Professeurs de l’Université de Kinshasa (APUKIN) ont désigné les responsables qui vont désormais piloter leur organisation. C’était au cours de leur Assemblée générale tenue le samedi 15 août au siège.

D’entrée de jeu, chaque candidat a présenté son plan action, selon le poste convoité. Au poste de président, cinq candidats étaient en course, notamment Kato-Kale Lutina, Kitombole, Kunyima Bandibanga, Mubiala Kataka  et Munday Mulopo. A l’issue du vote, le président sortant, Antoine Kitomboloe, a été réélu pour un troisième mandat.

Il a enregistré 107 voix contre 91 pour le professeur Munday Mulopo. Il faudrait noter qu’Antoine Kitombole est l’unique rescapé du comité sortant. Ainsi, son élection est justifiée par le combat qu’il ne cesse de mener pour que les professeurs de la République Démocratique du Congo travaillent dans de bonnes conditions et que les étudiants bénéficient d’une formation supérieure de qualité.

Mandat d’excellence

         Elu pour trois ans (de 2015 à 2018), le nouveau comité de l’APUKIN est composé de la manière suivante :

– Président : Antoine Kitombole Tshovu ;

– 1er vice président : Bokolo Kokengo ;

– 2ème vice président : Abe Pangulu ;

– Secrétaire rapporteur : Milala Lungala ;

– Secrétaire trésorière : Jacqueline Luhahi Nembe.

« Il n’y a pas de gagnants, il n’y a pas de perdants. C’est l’APUKIN qui est sortie gagnante…Nous allons travailler pour les intérêts de tout le monde. L’APUKIN, c’est la matière grise. Nous devons faire en sorte que la matière grise soit répercutée dans la population. Et, que cette matière grise permette à la population de vivre comme il faut. Nous allons nous y atteler ensemble…Je remercie tous les professeurs. Ce qui compte maintenant, c’es l’avenir. Nous sommes élus pour 3 ans. Nous devons faire en sorte que les élections soient organisées avant la fin de ces trois ans, de telle sorte que nous restions dans le processus démocratique. Nous sommes là, dans la coordination. C’est mon dernier mandat », a martelé le président élu Antoine Kitombole Tshovu.

Élections à l’APUKIN, un exemple à suivre

«Il y a la démocratie effectivement au sein de l’APUKIN. On ne peut pas contester les résultats des urnes. Le professeur Kitombole, c’est notre président. Je remercie tous mes électeurs. C’est un bon exemple à suivre dans notre pays, dans nos universités. Les universitaires peuvent s’organiser de façon correcte et reconnaitre les résultats sortis des urnes », a déclaré le prof Munday Mulopo.

         La commission d’organisation des élections était mise en place le samedi 25 juillet 2015, le jour même du scrutin. Elle était dirigée par le professeur Rombaut Mimbu Ngayel, avec comme rapporteur le prof Dieudonné Kalindye Byandjira.

Dorcas NSOMUE