Après Sassou, Lourenço et Lungu : Kabila se rapproche de Bongo

0
258

Pendant que les USA et l’Union Européenne multiplient les sanctions contre lui et ses proches, à cause des atteintes répétées aux droits de l’homme et des velléités de « glissement » vers un troisième mandat, Joseph Kabila vient de se lancer dans une politique de rapprochement avec ses pairs de l’Afrique Centrale. La semaine dernière, il a organisé une réunion tripartite avec ses homologues Denis Sassou Nguesso, président du Congo/Brazzaville et président en exercice de la CIRGL (Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs) et Joao Lourenço d’Angola, avant de séjourner en Zambie samedi et dimanche. Hier jeudi 21 février, il a offert son hospitalité à Ali Bongo, président du Gabon et président en exercice de la CEEAC (Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale).

Sous couvert du renforcement de la coopération bilatérale et régionale, ces rencontres lui servent de tribune pour s’assurer du soutien de ses homologues à ses efforts de pacification et de modernisation de la RDC mais aussi pour la réaffirmation de sa volonté de conduire le peuple congolais aux élections, de manière inexorable, soutient-il. Il s’agit là d’une sorte de lobbying visant à battre en brèche tout ce qui se dit à Washington, à Londres, à Berlin et surtout à Bruxelles autour de ce que les occidentaux considèrent comme son refus d’appliquer intégralement l’Accord du 31 décembre 2016 et de rendre le tablier plus d’une année après l’expiration de son second et dernier mandat.

Les observateurs notent qu’hormis le Zambien Lungu élu de manière démocratique et transparente, sans modification de Constitution ni tripatouillage des urnes, le Congo/Brazza, le Gabon et l’Angola sont loin d’être des modèles de démocratie. Même s’il n’a pas été contesté à grande échelle, l’Angolais Joao Lourenço a accédé à la magistrature suprême au second degré, dans un climat proche du monopartisme, un mode d’élection qui fait hérisser le poil de plus d’un Congolais.

            D’où, dans certains majors politiques de Kinshasa, on soupçonne le Chef de l’Etat d’être occupé à tisser des alliances visant à légitimer ce que certains appellent déjà « Coup d’Etat constitutionnel », à savoir le déverrouillage, le moment venu, de tous les articles de Constitution portant limitation des mandats présidentiel.  

COMMUNIQUÉ FINAL À L’ISSUE DE LA VISITE DE TRAVAIL DU PRÉSIDENT GABONAIS EN RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

            A l’invitation de Son Excellence Monsieur Joseph Kabila Kabange, Président de la République Démocratique du Congo, Son Excellence Monsieur Ali Bongo Ondimba, Président de la République Gabonaise et Président en exercice de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC en sigle), a effectué une visite de travail le jeudi 22 février 2018 à Kinshasa, en République Démocratique du Congo.

            Cette visite fait suite  à la rencontre de Franceville en République Gabonaise en en date du 24 avril 2017, entre les deux Chefs d’Etat, au cours de laquelle ils ont échangé sur les réformes institutionnelles en cours au sein de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) en sigle et passé en revue la situation dans la Sous-Région ainsi que les relations bilatérales entre le Gabon et la République Démocratique du Congo.

            Cette visite de travail a permis aux deux Chefs d’Etat d’aborder trois points touchant respectivement :

1°) à l’organisation prochaine à Libreville, au Gabon, les 5 et 6 mars 2018, de la deuxième session extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat du Conseil de Paix et de Sécurité de l’Afrique Centrale, COPAX en sigle.

2°) à l’examen de la situation générale en Afrique Centrale,

3°) et enfin, à la revue sur les relations bilatérales entre les deux Etats.

 

1. En ce qui concerne le Sommet des Chefs d’Etat, du Conseil de Paix et de Sécurité de l’Afrique Centrale

 

1.1 Les deux Chefs d’Etat se sont félicités de l’engagement pris par les pays membres de la CEEAC en marge du 30ème Sommet de l’Union Africaine, le 29 janvier 2018 à Addis-Abeba, pour la convocation au courant du mois de mars 2018 d’un Sommet du COPAX.

            Son Excellence Monsieur Ali Bongo Ondimba, Président de la République Gabonaise et Président en exercice de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC en sigle), a souligné la haute importance de cette réunion que son pays va abriter, laquelle examinera la situation politique et sécuritaire en Afrique Centrale.

            La situation humanitaire étant fortement liée aux enjeux sécuritaires de la sous-région, le Sommet permettra d’aborder également la crise des réfugiés et des déplacés internes.

 

1.2. Son Excellence Monsieur Joseph Kabila Kabange, Président de la République Démocratique du Congo, tout en félicitant Son Excellence Monsieur Ali Bongo Ondimba, Président de la République Gabonaise et Président en exercice de la CEEAC, pour la sagesse manifestée à la présidence de cette Organisation sous-régionale, a promis une participation active du Gouvernement congolais à la réussite de ces assises, dont les questions à examiner sont d’une très grande actualité et d’un très grand intérêt tant pour la République Démocratique du Congo que pour l’Afrique Centrale.

1.3. Son Excellence Monsieur Ali Bongo Ondimba, Président de la République gabonaise, a félicité Son Homologue de la République Démocratique du Congo, Son Excellence Monsieur Joseph Kabila Kabange, pour l’élection de la République Démocratique du Congo, lors de la rencontre tenue à Kigali du 4 au 8 décembre 2017, au poste de Rapporteur du Comité Consultatif des Nations Unies pour la Sécurité en Afrique Centrale. Il a encouragé la République Démocratique du Congo pour le rôle qu’elle aura à jouer pour la paix, la sécurité et la stabilité dans notre sous-région.

 

2. Pour ce qui est de la situation générale en Afrique Centrale

 

2.1. Les deux Chefs d’Etat ont réaffirmé leur volonté commune d’être des vecteurs et instruments de paix au sein de la région de l’Afrique Centrale

2.2. S’agissant de la situation qui prévaut en République Démocratique du Congo, le Président en exercice de la CEEAC, Son Excellence Monsieur Ali Bongo Ondimba, a félicité son Homologue Son Excellence Monsieur Joseph Kabila Kabange pour les efforts accomplis par le Gouvernement de la République Démocratique du Congo dans le cadre du processus en cours devant aboutir à des élections démocratiques, transparentes et apaisées.

            A ce propos, Son Excellence Monsieur Joseph Kabila Kabange a réaffirmé le caractère irréversible dudit processus.

            Son Excellence Monsieur Ali Bongo Ondimba a promis de sensibiliser les Etats membres du COPAX pour appuyer la République Démocratique du Congo, dans le respect de la dignité du peuple congolais et de la souveraineté de ce pays.

Son Excellence Monsieur Ali Bongo Ondimba, Président de la République Gabonaise, a accepté l’invitation de Son Excellence Monsieur Joseph Kabila Kabange, à effectuer une visite officielle en République Démocratique du Congo à une date qui sera fixée par les canaux diplomatiques.

            Le Président de la République Gabonaise a remercié Son Homologue pour l’accueil et l’hospitalité dont sa délégation a été l’objet durant cette visite de travail.

2.3. Son Excellence Monsieur Joseph Kabila Kabange, Président de la République Démocratique du Congo, a pour sa part, félicité Son Homologue Gabonais, Son Excellence Monsieur Ali Bongo Ondimba, pour l’issue heureuse du dialogue politique national par la tenue prochaine des élections législatives.

2.4. Les deux Chefs d’Etat ont lancé un vibrant appel à tous les acteurs politiques et de la société civile de la République Démocratique du Congo et du Gabon à se mobiliser en vue de la concrétisation des agendas électoraux de leurs pays respectifs dans l’unité, le calme et la paix.

2.5. A la faveur de l’élection de la République Démocratique du Congo comme membre effectif du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies, les deux Chefs d’Etat ont convenu d’accorder une attention particulière à l’examen des situations de la sous-région de l’Afrique Centrale au sein de cet organe.

 

3. Concernant enfin les relations bilatérales entre la RDC et le Gabon

 

3.1. Les deux Chefs d’Etat ont salué l’excellence de leurs relations et ont réaffirmé leur détermination à renforcer davantage les liens de coopération, d’amitié et de fraternité qui unissent leurs pays et leurs peuples respectifs. Ils ont exprimé le souhait de la tenue, dans les meilleurs délais, de la Commission Mixte entre les deux pays.

3.2. Les deux Chefs d’Etat ont également échangé sur la question de l’exploitation du pétrole, afin que la République Démocratique du Congo puisse tirer suffisamment profit de l’expérience gabonaise dans ce domaine.

            A ce sujet, le Président Gabonais, Son Excellence Monsieur Ali Bongo Ondimba, a félicité Son Homologue de la République Démocratique du Congo, Son Excellence Monsieur Joseph Kabila Kabange, pour l’inauguration, à Muanda, dans la province du Kongo Central, de l’appareil de forage Offshore RIG NUADA.

            Au terme de leurs entretiens, les deux Chefs d’Etat ont convenu de tenir des concertations régulières en vue de poursuivre l’examen de la situation dans la sous-région.

Fait à Kinshasa,

le 22 février 2018