Après les 400 millions : Airtel annonce un investissement additionnel de 150 millions USD

0
251

directairtelLa société de télécommunication Celtel opérant sous la marque Airtel en République démocratique du Congo affiche sa détermination à bien servir, sinon mieux servir, sa nombreuse clientèle à travers l’ensemble du territoire national congolais. Voilà la raison de son investissement qui ne fait qu’augmenter depuis l’arrivée de Louis Lubala à la tête de cette entreprise de télécommunication cellulaire qui compte actuellement une dizaine de millions d’abonnés actifs en Rdc.

            Ainsi, après les 400 millions d’investissement qui couvraient la période allant de fin 2011 au début 2014, le Directeur général d’Airtel-RDC S.A.R.L vient d’annoncer un investissement additionnel de 150 millions de dollars américains à partir de maintenant.

 Comme ce fut le cas pour les 400 millions, le nouvel investissement vise l’amélioration de la qualité du réseau, et par ricochet celle du service.

            C’est pourquoi le numéro un des télécommunications en République démocratique du Congo s’est particulièrement impliqué dans la connexion à la fibre optique, cette nouvelle technologie de pointe à laquelle recourent les Etats modernes. Tout cela pour mieux servir ses nombreux clients grâce une communication fiable et audible sans parasites, et un débit Internet vraiment supersonic avec la G3.75.

            La démonstration a été faite lors des assises du sommet de la SADC tenu à Kinshasa, où tous les sites d’hébergement des invités et autres participants étaient connectés au réseau number one des télécommunications en République démocratique du Congo.

            Le DG Louis Lubala a fait cette annonce dernièrement au cours d’une interview accordée à la presse locale. Il a, à ce sujet, énuméré quelques réalisations faites pendant son mandat qui attestent bien l’investissement consenti par Airtel en vue d’améliorer davantage la qualité du réseau et celle du service.

            A l’affiche, le rachat du siège de la direction générale de l’entreprise actuellement en pleine réhabilitation et modification. Les mêmes travaux sont exécutés concomitamment au niveau de quelques sièges provinciaux de l’entreprise, en l’occurrence à Lubumbashi dans la province du Katanga et à Mbuji-Mayi dans celle du Kasaï Oriental.

A cela, il faut ajouter la construction des sièges provinciaux à Goma au Nord-Kivu et à Matadi dans le Bas-Congo. Preuve de l’utilisation d’une partie de l’investissement dans l’immobilier pouvant abriter des matériels techniques et équipements informatiques dans le but de mieux servir la clientèle.

            En effet, le Directeur général a voulu à travers cette sortie mettre fin aux rumeurs que des analystes octroient aux méchantes langues qui couraient à travers la capitale, selon lesquelles Airtel serait en voie de fermer ses portes en République démocratique du Congo. Alors que la société affiche une santé de fer en occupant la tête de peloton en termes de qualité de service, tout comme en nombre d’abonnés qui se chiffrent à ce jour à plus de 10 millions.

Dans le cadre de sa politique sociale où la société met particulièrement l’accent sur le développement humain, Airtel s’est lancé dans la construction ou réhabilitation des écoles situées dans les milieux défavorisés, à travers toute la république.

            Autre réalisation d’Airtel en faveur des Congolais est l’organisation du service « Airtel Santé Info », particulièrement la consultation gratuite des populations sans exclusive, même des gens qui ne sont pas abonnés.

Dom

LEAVE A REPLY

*