Après deux « invitations » au bureau du bourgmestre de Lemba : inquiet, le prof Mbata saisit Köbler, Muyej, Kimbuta, Boshab…

0
67

boshabetmbataProfesseur à la faculté de droit de l’Université de Kinshasa, André MbataMangu est inquiet. Cette inquiétude découle de deux « invitations » lui adressées, les 22 et 23 juillet 2014, par le bourgmestre de la commune de Lemba, le conviant à une « séance de travail » dans son bureau, muni de ses pièces d’identité.

         Avant de se plier à pareille demande, il s’interroge, dans une lettre-réponse datée du 23 juillet qu’il vient d’expédier au chef de l’administration de Lemba, sur les motivations des « invitations » lui parvenues. Et, dans un sorte d’alerte générale, il a pris soin d’en réserver copies au Représentant Spécial du Secrétaire général de l’Onu au RDC, Martin Köbler, au ministre de l’Intérieur, Richard Muyej, au Gouverneur de la ville de Kinshasa André KimbutaYango, au Recteur de l’Université de Kinshasa, LabanaLasay’Abar, au Secrétaire Académique de l’Unikin, Kanaynkogote, au Doyen de la Faculté de Droit de l’Unikin, NyabirungumweneSonga, au Chef du Département de Droit public interne de la Faculté de Droit de l’Unikin, Evariste Boshab, au président de l’Association des Professeurs de l’Université de Kinshasa, Antoine KitomboleTshovu, ainsi qu’à tous ses collègues professeurs de la Faculté de Droit.

         On relève dans la missive destinée au bourgmestre de Lemba que le professeur Mbata s’étonne de recevoir une « invitation de service » alors qu’il ne fait pas partie du personnel de l’administration de cette municipalité. A son avis, une telle invitation aurait dû venir de ses supérieurs académiques de l’Université de Kinshasa ou de la Faculté de Droit.

         En second lieu, il ne s’explique pas l’obligation lui faite de participer à une « séance de travail » muni de ses pièces d’identité. Le troisième élément intriguant de l’invitation se situe au niveau du passage indiquant que « le motif vous sera communiqué sur place ».

         Poursuivant ses cogitations autour de l’invitation venue du chef de la municipalité de Lemba, le professeur Mbata se souvient qu’elle intervient au lendemain du vernissage, par le Représentant Spécial Adjoint du Secrétaire Général de l’Onu en RDC, de son livre intitulé « Hommage à Nelson Mandela. Leçons de leadership pour les dirigeants africains et du monde présents et à venir ». La cérémonie, rappelle-t-il, a eu lieu le vendredi 18 juillet 2014 dans la Salle de Promotion de l’Université de Kinshasa, en présence du représentant du Recteur, des membres du corps diplomatique, du personnel académique et scientifique de l’Unikin, des étudiants ainsi que des acteurs politiques et sociaux. C’était en marge de la célébration, pour la première fois en République Démocratique du Congo, de « Mandela Day » ou « Journée Internationale Mandela » décrétée depuis 2009 par l’Assemblée générale des Nations Unies.

         Avant de répondre à l’invitation du bourgmestre de Lemba, le professeur Mbata voudrait savoir si elle concerne une éventuelle campagne de vulgarisation des « valeurs de paix, d’humilité, de sacrifice, de courage, de réconciliation, de pardon, d’amour, de respect des droits de l’homme et de la Constitution » qu’incarnait l’ancien président sud-africain.

On signale que le professeur Mbata, Docteur et maître en droit, enseigne à l’Unikin, à l’Université d’Afrique du Sud (Unisa) et l’Université de Paris 13. Avant son ouvrage sur Mandela, il avait publié un autre intitulé : « Barack Obama et les défis du changement global ».                                                      Kimp

LEAVE A REPLY

*