Anicet Kuzunda déterminé à restaurer un meilleur

0
82

A peine désigné par le Premier ministre, Adolphe Muzito, pour assurer l’intérim de son collègue  Biando Sango qui venait de démissionner par solidarité à son chef de parti et Vice-Premier ministre, Nzanga Mobutu, le ministre Anicet Kuzunda patron de l’Industrie avait été choqué de constater que les tiraillements et zizanies, alimentés par des médisances, et des calomnies, mensonges, coups bas rongeaient au quotidien l’Office Congolais de Contrôle (OCC). Cette situation s’est enlisée surtout avec le bicéphalisme de fait à la direction générale de cette entreprise publique ayant pour conséquence : l’absence d’unité de commandement, la tribalisation et la politisation de la gestion.

Prenant la mesure de la gravité des faits, de nature à mettre en péril l’avenir professionnel de 4.129 employés de l’OCC, Anicet Kuzunda a effectué une visite de sensibilisation dans toutes les directions provinciales de l’OCC, en vue de restaurer la sérénité au sein de l’Office. Après Kinshasa, Katanga et Bas-Congo, le ministre ad intérim du Commerce, Petites et Moyennes Entreprise (PME) et le Directeur Général de l’OCC, Albert Kasongo Mukonzo, sont descendus au Nord-Kivu.

 Faisant d’une pierre deux coups, ils ont réuni également les responsables du Sud-Kivu, de la Province Orientale, ainsi que certains chefs d’agences, notamment ceux d’Uvira, de Beni et de Butembu, en vue de les rappeler tous aux bons sentiments.
Dans son mot de bienvenue, le Directeur provincial de l’OCC Nord-Kivu, Gatambiye, a remercié le Directeur Général Albert Kasongo Mukonzo pour avoir pu penser à la promotion des agents et cadres de cette partie de la RD Congo. Ces promotions en grade viennent de tomber après plus de vingt ans de service pour certains et plus de trente ans pour d’autres.

Appel à la paix et au respect des textes légaux et réglementaires

Comme partout où il est passé, le ministre ad intérim du Commerce, Petites et Moyennes Entreprises, Anicet Kuzunda, a invité les cadres et agents de l’OCC de l’Est de la République démocratique du Congo à cultiver la paix. Il les a également invités au respect scrupuleux des textes légaux et réglementaires  régissant leur entreprise. A cet effet, Anicet Kuzunda est revenu sur le Décret n° 9/42 du 03 décembre 2009 fixant les statuts de l’Office Congolais de Contrôle, dans lequel les attributions des structures organiques de l’office sont définies avant de marteler que seul le Directeur Général détient tous les pouvoirs nécessaires pour assurer la bonne marche de l’Office. Il est aussi le seul capable d’engager celui-ci ou encore d’agir, en toute circonstance, en son nom.

Déterminé à mettre un terme au bicéphalisme qui était entretenu au sommet de la haute direction de cet Office, Anicet Kuzunda a rappelé que les statuts de l’OCC prévoient un Directeur Général Adjoint qui assiste le Directeur Général. Mais assister, a-t-il précisé, ne signifie pas remplacer. C’est ainsi qu’il a lancé un vibrant appel d’amour et de paix, ainsi que le  respect des textes légaux. Le ministre ad intérim du Commerce et PME a recommandé, enfin, au Directeur Général de tenir compte du «genre» aussi bien dans le recrutement que dans l’élévation en grade.
Pour sa part, le Directeur Général de l’OCC, Albert Kasongo Mukonzo, a exhorté tout le personnel de son entreprise à cultiver plus d’amour dans leur travail, à mettre fin aux conflits personnels et à se pardonner mutuellement.

Michel  LUKA

LEAVE A REPLY

*