André Flahaut a conféré avec Etienne Tshisekedi

0
27

André Flahaut, président de l’Assemblée nationale belge, en tournée en Afrique centrale, a rendu une visite de courtoisie au président de l’Union pour le Démocratie et le Progrès Social (U.D.P.S.) Etienne Tshisekedi wa Mulumba, le 12 mars dans sa résidence privée à Limete. Il était conduit par Dominique Struye De Swieland, l’ambassadeur du Royaume de Belgique à Kinshasa. Au sortir de cet entretien, le Président de l’Assemblée national belge s’est abstenu de tout commentaire ; tandis que l’Ambassadeur du Royaume de Belgique précisait qu’ils étaient venus simplement « écouter ».
 
          Devant ce mutisme de la délégation belge, les seules précisions recueillies sont celles du porte-parole de l’Udps, Albert Moleka, qui a qualifié cette rencontre avec les Belges d’une visite de courtoisie. Pour lui, André Flahaut et Etienne Tshisekedi, sont deux hommes d’Etat qui se connaissent depuis des longues années et qui appartiennent à des familles politiques assez apparentées. Il pense donc qu’il était tout à fait normal que de passage en Rd Congo, Flahaut rende visite à Tshisekedi en tant que leader politique d’envergure que tout le monde connaît.
          En outre, il a noté que la Belgique est l’un des partenaires qui sont très impliqués directement pour l’avancement du processus électoral dans notre pays à travers l’Union européenne. Et même si la Belgique considère ces élections comme une affaire à 100% congolaise, en tant que partenaire et compte tenu des liens historiques que nul n’ignore, le Porte-parole de l’Udps explique qu’il est tout à fait normal que ce pays ami, garde contact avec les principaux acteurs de ce processus électoral.
          Avant cette audience, le Président national de l’Udps a reçu un groupe des pasteurs de diverses églises de la Capitale, conduit par le «Cercle de réflexion Debout Campus». Ces hommes de Dieu étaient venus s’informer sur le Projet social et politique de ce parti politique. De façon succincte, E. Tshisekedi les a remerciés pour leur volonté de rechercher la bonne information à la bonne source. Il a ensuite brossé à l’intention de ses visiteurs les motivations de la lutte de l’Udps, depuis sa création en 1982 sous la dictature de feu Président Mobutu, en passant par feu Mzee L. D. Kabila et aujourd’hui sous le régime du président Joseph Kabila.
          Pour lui la Démocratie, l’Etat de droit, les droits de l’homme et la Non violence sont des valeurs non négociables pour son parti. Il a rappelé le calvaire enduré pendant 30 ans, parfois jusqu’à la mort, par les membres de l’U.D.P.S. pour la défense de ces valeurs dans notre pays. En conclusion, il a noté que Dieu qui est juste et qui aime le Peuple congolais ne peut que vouloir le triomphe de ces valeurs et de ceux qui les ont toujours défendues au péril de leur vie.
 
 
SAKAZ

LEAVE A REPLY

*