Alternance 2016 : les femmes du CNB soutiennent la vision de Matungulu

0
79

Freddy-Matungulu-1140x641Les femmes de Congo Na Biso (CNB) ont clôturé le mois de mars – mois dédié à la femme – le 26 mars dans la salle de fête TBB, située au niveau de l’Arrêt dit Sous-région, dans la commune de Lemba. Cette cérémonie était présidée par le professeur Freddy Matungulu Mbuyamu, initiateur et leader du CNB.

«Je vous félicite et vous remercie sincèrement pour vous être déplacées nombreuses. Dans cette ville de Kinshasa où la circulation est un casse-tête permanent, rejoindre Lemba de si bonne heure quand on vit à Malueka et Maluku, comme nombre d’entre vous l’ont fait courageusement aujourd’hui ce matin, témoigne clairement de votre attachement à notre parti, le CNB, et aux valeurs qu’il prône». C’est par ces mots que Freddy Matungulu a remercié ces milliers de femmes qui se sont donné rendez-vous à la cérémonie clôturant le mois  de la femme au sein de cette formation politique.

Médecins, infirmières, femmes maraîchères, vendeuses de pain, femmes ménagères, enseignantes, «mamans manœuvres»…, elles sont venues de Kimbwala (commune de Mont-Ngafula), Kinkole (commune de la N’Sele),
Livulu (commune de Lemba), Maluku (à plus de 80 km de Kinshasa) pour répondre à l’appel leur lancé par Mme Gisèle Bwalungu, présidente de la Ligue des femmes de CNB.

La salle de fêtes, construite pour recevoir au moins 500 personnes, a été débordée. Plusieurs mamans du parti étaient obligées de suivre la cérémonie soit dehors, debout dans les couloirs.

Enthousiastes, souriantes, toutes avaient un seul souci : fêter avec leur « champion », Freddy Matungulu, le leader de leur parti.  «Je ne pouvais pas être absente aujourd’hui que je savais que cette cérémonie sera rehaussée de la présence de mon président Freddy Matungulu, cet homme qui est l’incarnation des valeurs dont la RDC a besoin pour sa refondation», a lâché maman Georgette Mbuyi, venue du quartier Kingabwa, dans la commune de Limete.

Le soutien des mamans à FMMI

Dans son mot de circonstance, la présidente de la Ligue des femmes du CNB, Gisèle Bwalungu a rappelé que ce mois « offre aux femmes congolaises l’occasion de s’appesantir sur les réalités qu’elles vivent dans les sociétés ». A travers le thème retenu cette année, elle a souligné que la communauté internationale veut mettre un accent sur les moyens d’accélérer l’agenda 2030 sur la création d’un élan pour la mise en œuvre effective des nouveaux objectifs de développement durable.

S’adressant à son président Freddy Matungulu, Gisèle Bwalungu lui a rappelé que l’électorat en RDC est constitué de 52% de femmes. Dans la foulée, elle a invité les mamans à prendre conscience de leur place dans la société. Et d’interpeller les femmes en ces termes : « La place de la femme dans la société ou dans le parti ne doit pas être numérique, mais elle doit revêtir aussi et surtout une dimension de compétitivité dans tous les aspects de la vie ».

S’inspirant de la vision prônée par son leader pour le Congo futur, Bwalungu a proclamé le soutien de toutes les mamans du CNB au combat que mène leur leader Freddy Matungulu Mbuyamu pour l’alternance politique en RDC au cours de cette année 2016. Le n°1 des femmes du CNB a fait remarquer la vision grandiose qu’a Freddy Matungulu pour la RDC et a  lancé un « appel aux hommes et aux femmes intègres et engagés pour l’accompagner dans son combat visant à changer fondamentalement l’image de la RDC».

Le soutien du leader du CNB aux femmes violées «La cérémonie de ce jour, à l’honneur de la femme congolaise, me donne, à point nommé, un moment de réflexion sur les conditions de la femme de mon pays», a soutenu Freddy Matungulu dans mon de circonstance.  L’ancien ministre des Finances a profité de cette occasion pour témoigner sa reconnaissance aux efforts déployés par la femme congolaise pour la survie des familles congolaises, cellules de base de la nation, malgré les effroyables sévices qu’elles subissent spécialement dans les provinces de l’Est de la RDC.

«Face à cette situation qui n’a que trop durée, j’associe ma voix à celle de toutes ces femmes qui réclament justice et disent non, à longueur des journées, à la violence faite aux femmes, et oui à la parité et aux chances égales des femmes et des hommes dans notre société», a tranché le leader du CNB. Pour que la RDC retrouve une paix efficace et durable, Freddy Matungulu Mbuyamu a invité, à  son nom et à celui de son parti, Congo Na Biso, l’ensemble des femmes congolaises, au-delà des intérêts précaires, de se mobiliser pour l’alternance politique et l’avènement d’un Congo nouveau, porteur de justice sociale pour les familles, de dignité de la femme, de paix et de justice.

Perside Diawaku