Les alliés de Tshisekedi en campagne pour la Résolution 2277

0
128

 

lisanga_bonganga_rtmLes alliés du président de l’UDPS, réunis au sein la plate-forme dénommée « Le Front du peuple », viennent de lancer la campagne de sensibilisation et de mobilisation pour la Résolution 2277 du Conseil de Sécurité de l’ONU sur la situation politique et sécuritaire en République Démocratique du Congo.

Au cours d’un point de presse tenu le vendredi 15 avril 2016 à l’hôtel Africana Palace, son modérateur, Lisanga Bonganga, a annoncé un grand meeting populaire pour le 24 avril 2016 en vue de soutenir ladite résolution. Il s’est réjoui de la convergence de vues qui s’est dégagée, à travers la Résolution 2277, entre la Communauté internationale et le président Tshisekedi au sujet du dialogue.

«Malgré les embûches et les obstacles qui ont parsemé le chemin du dialogue politique, soit pour le contourner, soit pour en retarder l’échéance, « Le Front du peuple » a acquis la conviction qu’il n’y a de vertu plus constructive que le dialogue politique », a souligné le porte-parole des alliés de Tshisekedi, avant d’ajouter que sa plate-forme se joint au président Tshisekedi pour considérer ce forum comme la voie royale pour sortir le processus électoral de l’impasse dans laquelle le pouvoir actuel l’a plongée.

            Lisanga Bonganga s’est insurgé contre les propos du chef de la diplomatie congolaise accusant l’ONU de faire le lit de la violence, pour avoir exigé, dans sa Résolution 2277, que l’élection présidentielle se tienne en novembre 2016.

            Tout en prenant acte de la nomination d’Edem Kodjo comme facilitateur du dialogue, les alliés de Tshisekedi constatent que le choix porté sur l’ancien Premier ministre togolais n’a pas été fait dans le cadre de la Résolution 2277, au point qu’elle suscite suspicion et méfiance.

            Pour y remédier, « Le Front du peuple » demande au Secrétaire Général de l’ONU de veiller à ce que cette Résolution 2277 soit respectée par toutes les parties, notamment la Commission de l’Union Africaine et le gouvernement de la RDC.

            Aux autres leaders de l’opposition politique congolais encore sceptiques et méfiants, « Le Front du peuple » lance un appel pathétique pour rejoindre le dialogue politique, conformément à la Résolution 2277, pour sauver la nation en danger.

ERIC WEMBA 

-0-