Alex Kande, le nouveau «Père Noël» du Kasaï Occidental

0
44

 A quelque jours de la rentrée parlementaire qui interviendra le 15 mars, le député national Alex Kande Mupompa s’est acquitté du pacte conclu avec ses électeurs, lequel reste constitutionnel. C’est celui de communier avec sa base de la ville de Kananga.
C’est la raison de sa descente sur le terrain, le jeudi 24 février dernier dans la capitale ouest-kasaïenne, en compagnie d’une forte délégation dont des journalistes.

Marée humaine !

 Arrivé vers 15hoo locales à Kananga, A. Kande s’est vu contraint par les Kanangaises et Kanangais amassés nombreux le long du parcours de descendre du véhicule par moment afin de satisfaire ses fans assoiffés de lui serrer la main. Ce qui explique l’arrivée tardive vers 18 heures du cortège au centre-ville, situé à environ 20 kilomètres de l’aéroport. Après un petit tour au centre commercial, le cortège s’est dirigé vers le podium installé sur l’avenue qui mène à la cathédrale St Clément où l’élu de Kananga devait s’adresser à ses électeurs.

 Trois messages à retenir dans sa brève adresse aux Kanangais : «Partout où je me trouve, je ne songe qu’aux fils et filles du Kasaï Occidental, et de Kananga en particulier », a-t-il lancé sous les applaudissements frénétiques de la foule.
 Le deuxième message, c’est l’invitation aux Ouest-Kasaïens à se faire enrôler massivement en prévision des élections prochaines, dans le but d’avoir plus de sièges au parlement. Enfin, le troisième et dernier message de Kande Mupompa à sa base se veut une réponse à la situation de l’équipe de football Saint Luc qu’il a eu à supporter par le passé.
 « Les équipements ne font que venir. Bientôt je vous amènerai un nouvel entraîneur, avec un renfort des joueurs ». Applaudissements nourris des fans de St Luc à la réponse à leur préoccupation.

Un véritable « Père Noël » !

 Dans son face-à-face avec la population constituée des membres du « Club des amis d’Alex Kande », l’élu de Kananga n’avait pas encore dévoilé le contenu de sa gibecière réservée à ses interlocuteurs. C’est le lendemain matin, vendredi 25 février 2011, que le contenu du voyage a commencé petit à petit à livrer ses secrets.
 Il est 10heures locales lorsque le cortège sort de la somptueuse résidence d’Alex Kande, en direction du  domicile du Sénateur chef coutumier des Bashilange Me Emery Kalamba où de nombreux chefs traditionnels du Kasaï Occidental se réunissaient sous l’arbre conformément à la tradition.
 Un seul message d’Alex Kande : « je suis venu vous saluer ». Puis, le cortège reprend son chemin, en direction de l’Université de Kananga, UNIKAN, pour remettre des tôles pour la construction du campus et des équipements sportifs.
Ensuite, le cortège s’est dirigé vers le village Mulombodi situé au-delà de l’aéroport, chez le chef spirituel et fondateur de l’église du Christ Roi, Elie Mukuna Patshia Butuku, mieux connue sous l’appellation de l’église des Balombodi. Grande ambiance dominée par la danse traditionnelle luba au tam-tam et sylophones. Ambiance ayant poussé Alex Kande et sa suite à emboîter le pas aux villageois en exhibant quelques pas de danse.
 Un groupe électrogène de 6 KVA, des matelas pour hôpital et un grand lot de médicaments sont remis au représentant du chef spirituel et chef du village. La journée se clôturera au quartier Abattoir dans la commune de Lukonga, plus précisément à la paroisse St Luc d’où est née l’équipe qui porte le même nom. Le comité de l’équipe exprime le souhait de voir Alex Kande reprendre la direction de St Luc afin de remettre le club à son niveau d’antan.
 Puis, le « mécène » Kanangais procède à la remise des vêtements liturgiques au curé de la paroisse, sous une grande ambiance agrémentée par des mamans avec la danse traditionnelle de « Tshianga ». Le samedi 26 février 2011, Alex Kande et sa suite quittent la ville pour le territoire de Demba, au Nord de Kananga.
 Tout au long du parcours, la population s’est amassée pour saluer celui qui semble incarner la solution à ses problèmes. Des drapelets du club et cartes de membre sont exhibés. Escale au village Tshibungu où le comité local du « Club des amis d’Alex Kande » avait fortement mobilisé pour accueillir l’élu de Kananga. Pas d’alternative, Alex Kande se voit obligé d’adresser un petit mot à la population. Puis, on repart pour la cité de Demba où un meeting est prévu.
 Programme respecté, il se déroulera au stade devant une foule immense. Après, on est conduit au couvent des sœurs où des vêtements liturgiques seront remis aux prêtres, des équipements sportifs, ainsi qu’un lot très important des médicaments à l’hôpital général de référence de Demba et au centre de santé « Santa Maria » des sœurs.
Le dimanche 27 février 2011, le cortège reprend son marathon, direction : Tshimbulu, le chef-lieu du district de la Lulua en parcourant le territoire de Dibaya. Même ambiance, on est de temps en temps arrêté par la population qui tient à voir Alex Kande Mupompa au nom de qui des chants sont scandés partout où les villageois l’attendent.
 Première escale à la mission catholique de Bunkonde. Le chef de la délégation s’est adressé brièvement à la population sous la pluie battante. Avant de procéder à la remise des vêtements liturgiques aux prêtres, et des équipements sportifs aux équipes de football de la place. Idem à Tshimbulu, où après s’être adressé à la population, il s’est livré au même exercice de remise de don de vêtements liturgiques et équipements sportifs.
 En fait, partout où il s’est adressé à la population, le maître mot d’Alex Kande est demeuré l’appel à ses frères ouest-kasaïens à s’enrôler massivement en prévision des échéances électorales à venir.

Dominique Mukenza
Envoyé spécial à Kananga

LEAVE A REPLY

*