Aide aux déplacés et réfugiés : le PAM et le HCR à l’écoute du gouvernement congolais

0
37

Arrivés à Kinshasa le mercredi dernier, la directrice exécutive du Programme Alimentaire Mondial(PAM), Josette Sheeran, et son homologue du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés( HCR), Antonio Guterres, ont été reçus par le Premier ministre congolais, Adolphe Muzito, hier jeudi 22 juillet 2010. Conduites à la Primature par le ministre de l’Agriculture, Norbert Basengezi, ces deux personnalités ont discuté, avec le chef du gouvernement, des questions liées à la sécurité et à l’alimentation des réfugiés et des déplacés congolais. A ce sujet, le ministre Basengezi a d’emblée annoncé que le gouvernement voudrait désormais que cette assistance humanitaire tienne compte de la santé des personnes en situation difficile et orienté vers des projets de développement appelés « Food for Work ». Enfin, Norbert Basengezi a salué l’appui du PAM dans l’évacuation de 896 tonnes de riz du Pool Malebo pour ses interventions humanitaires. 

            Pour sa part, Josette Sheeran du PAM a souligné qu’il est important d’écouter des nouvelles stratégies des autorités congolaises sur l’assistance humanitaire, notamment celle d’offrir de la nourriture compatible à la santé des populations concernées par l’aide. Ravi de constater que les autorités congolaises sont préoccupées par la paix, le patron du HCR, Antonio Guterres, a émis le souhait de voir les voisins  participer à la consolidation de cet état d’esprit. « Le Premier ministre a été éloquent à ce sujet et c’est le même message que nous allons répercuter à Kampala à l’occasion du Sommet de l’Union Africaine (UA) qui se tient actuellement autour du thème : la mortalité maternelle et infantile en Afrique, ses conséquences sur le développement » a-t-il clamé, tout en précisant que la rencontre se clôture le 27 juillet prochain.

            Notons que les deux hôtes ont souligné l’importance de cette visite qui intervient au moment où la Monuc a changé de mandat au profit de la Monusco et, surtout, pendant ces opérations de paix en cours qui provoquent des déplacements massifs des populations.

Tshieke Bukasa

 

LEAVE A REPLY

*