Agression de la RDC : les étudiants congolais menacent d’agir

0
41

 Les coordonnateurs des étudiants des instituts supérieurs et universitaires de la ville de Kinshasa, regroupés au sein du Rassemblement  des étudiants du Congo (REC), ont alerté la communauté nationale et internationale, le vendredi 17 août, à travers leur mémorandum déposé à la Monusco, de leur intention d’organiser des actions de grande envergure, si leurs cris de détresse  ne sont pas pris en compte.

Arrivé dans l’avant-midi au siège de la monusco dans la commue de la Gombe à bord du bus de l’ISTA mis gracieusement à la disposition du REC par le DG, un petit groupe a accédé aux installations de la Monusco pour remettre le memo au responsable de la division des affaires politiques. Cela a eu lieu   dans la discrétion totale, à l’écart des médias.
Dans ce mémorandum le rassemblement des étudiants du Congo dénonce l’exploitation illicite de nos richesses, les tentatives de balkanisation de la RDC avec les effets corollaires qui s’en suivent : pertes en vies humaines, déplacements massifs des populations, traitements inhumains. A cet effet, quelques recommandations ont été adressées au représentant spécial du Secrétaire général des nations unies en RDC, Roger Meece à savoir : la sensibilisation des associations et regroupements estudiantins, l’arrestation de Bosco Ntaganda et de sa bande qui sème terreur et désolation à l’ est, l’ interpellation des partenaires d’ appui à la démocratie sur leur rôle en RDC, à l’instar de la monusco et tous les membres du corps diplomatique accrédités au pays, l’ accompagnement du gouvernement et des forces armées congolaises par les étudiants pour mettre fin à cette situation, enfin la mise en application du chapitre 7 de la résolution des nations unies sur la situation qui prévaut à l’ Est, précisément au Nord-Kivu.

 Au cours de l’interview accordé à la presse après l’entretien à huit clos, le porte parole du REC, John Omombo, a sollicité l’appui du gouvernement  ainsi que de la monusco pour créer un cadre de dialogue entre le Rassemblement des étudiants du Congo et la jeunesse estudiantine rwandaise. En outre, il a indiqué que cette démarche citoyenne s’inscrit dans le cadre du soutien aux institutions  de la république en vue de la  recherche de la stabilité et de la restauration de la paix dans ce coin de la république où des milliers d’élèves finalistes du cycle secondaire et les étudiants n’ont pas pu terminer l’année. Mais avant cela, il a  fustigé le mauvais accueil réservé au reste de la délégation.  Dans un autre  registre, le président des étudiants de l’Université catholique du Congo, Eddy Simbungu a félicité les experts de la Monusco dont le dévouement a permis de démasquer l’agresseur de la RDC qui se trouve être le Rwanda. Il convient de signaler qu’après la Monusco, le convoi du REC a pris la direction des institutions de la république telles que l’Assemblée nationale, la Primature, la Présidence  de la République où ils devaient remettre à titre d’information, la copie du mémorandum aux animateurs de ces institutions étatiques.

        E. S. (CP)

LEAVE A REPLY

*