Affaires étrangères : l’administration dotée des jeeps  neuves

0
92
Des membres du syndicat du corps diplomatique le 12/12/2012 à Kinshasa au ministère des affaires étrangères, lors du déclanchement d’une grève. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

C’est dans l’après-midi du vendredi 13 juillet 2018 que plusieurs cadres fonctionnaires du ministère des Affaires Etrangères ont été dotés d’un charroi automobile de haute facture. Ces véhicules, acquis aux frais propres de l’Etat,  ont été remis aux directeurs chefs de
services. C’est le vice-premier ministre chargé des Affaires Etrangères et Intégration Régionale, Léonard Shé Okitundu, qui a remis en mains propres les clés de contact à chacun des bénéficiaires.

La cérémonie s’est déroulée dans l’enceinte du ministère des Affaires
étrangères, en présence du ministre délégué chargé des Congolais de
l’Etranger, Emmanuel Ilunga Ngoie Kasongo, et du vice-ministre des
Affaires Etrangères Aggée Aje Matembo Toto, ainsi que l’ambassadeur
sud-Coréen en RDC.
Une seule prise de parole est à signaler. C’est celle du
président de la délégation syndicale du ministère des Affaires
Etrangères Teddy Katembo a, dans son adresse, remercié les autorités
pour cette dotation du charroi automobile, et, indiqué que,  dans un
premier temps, ce charroi sera complété par trois bus commis au
transport du personnel. Il a souligné que ce geste montre la
détermination du ministre She Okitundu de redorer l’image dudit
ministère qui est le miroir de la République Démocratique du Congo.
Il a invité les autorités à continuer à déployer les mêmes efforts
pour les «chantiers» restants, à savoir la mécanisation des nouvelles
unités, le payement des loyers et des ambassades congolaises endettées
; etc.  Il a terminé son adresse en invitant les bénéficiaires à
garder précieusement en faire bon usage.
Interrogé après avoir réceptionné sa jeep, l’un des directeurs a fait
savoir à la presse que cette nouvelle jeep lui a été donnée non pas
pour ses fins propres mais plutôt pour les courses de son service. «
Désormais, mon service est autonome. Les fonctionnaires affectés à mon
service peuvent facilement faire leurs va-et-vient », a martelé l’un
des directeurs bénéficiaires.

Dorcas NSOMUE