Affaire Muyambo : la SCODE répond à Thambwe Mwamba

0
104

muyambo-j-cLa SCODE, par la bouche de son porte-parole, Numbi Denis, vient de donner sa part de vérité sur les motifs de l’arrestation de son président, Jean-Claude Muyambo. Dans son intervention sur les ondes de RFI, le garde des Sceaux congolais a justifié l’incarcération du président de la SCODE par l’escroquerie dont ce dernier se serait rendu coupable.

Selon la haute direction de son parti, Muyambo n’a pas été arrêté pour escroquerie. Son porte-parole Numbi  Denis, le président de son parti a été lavé de toute accusation par la commission rogatoire dépêchée à Lubumbashi pour enquêter sur cette affaire. Denis Numbi soutient que le régime a monté cette affaire de toutes pièces pour faire taire l’ancien ministre des Affaires Sociales suite à ses positions contre la révision constitutionnelle. Il a fait remarquer, que lors de son intervention sur les antennes de RFI, le ministre de la Justice Thambwe Mwamba n’a pas été en mesure d’éclairer l’opinion tant nationale qu’internationale sur  les vrais motifs de l’arrestation de Muyambo.

            Pour rappel, le président de SCODE vient de totaliser une année en prison. Arrêté le mercredi 20 janvier 2015, le gouvernement justifie son incarcération par un acte de stellionat dont le bâtonnier serait coupable. Par contre, ses proches dénoncent un acharnement politico-judiciaire. Son parti ne doute pas que son leader a été puni par le pouvoir en place pour avoir été la figure de proue des manifestations de janvier 2015 contre les tripatouillages de la loi électorale. A la Cour Suprême de Justice, son procès prend du temps pour connaître son épilogue. La justice congolaise a réservé une fin de non-recevoir à la demande de sa liberté provisoire réclamée par ses avocats et des ONG des Droits de l’homme. Pendant ce temps, les voix s’élèvent dans le monde en faveur de sa libération. Compte tenu  de la détérioration de son état de santé mis en exergue par sa défense pour obtenir sa relaxation.

Eric Wemba