Affaire Kubla : Mme Muzito ficelle une plainte contre inconnu

0
98

Muzito ChantalMadame Chantal Muzito a suivi les commentaires et déclarations qui ont été faits au cours de ces derniers jours dans la presse belge et congolaise dans le cadre de l’affaire judiciaire de M. Serge Kubla, ex-Bourgmestre de la Commune de Waterloo en Belgique, actuellement en instruction pré-juridictionnelle devant le Parquet du Roi de Bruxelles.

Madame Chantal Muzito réaffirme ici sa déclaration publique du 25 février 2015 selon laquelle elle ne connaît pas M. Serge Kubla et ne l’a jamais rencontré pour discuter de quelque sujet que ce soit. Elle n’a donc jamais reçu une quelconque somme d’argent de la part de ce dernier.
Par ailleurs, à la sortie de prison de M. Kubla dans la journée du jeudi 26 février dernier, Me Roland Forestini, l’un des avocats de M. Kubla, a déclaré à la presse belge que, d’une part, son client «avait remis une enveloppe de 20 000 euros à une femme présentée comme l’épouse de l’ex-Premier ministre de la RDC » et, d’autre part, «son client ne connaissait pas très bien l’ex-Premier ministre congolais ».
Mme Chantal Muzito se réjouit de ces déclarations et elle en prend acte.

Elle précise que, entre fin 2011 et début 2012, période au cours de laquelle la somme d’argent concernée aurait été remise à l’hôtel Président de Bruxelles à une femme qui était présentée par des intermédiaires comme étant l’épouse de l’ex-Premier ministre, elle n’était pas et ne pouvait pas être à Bruxelles dans la mesure où elle se trouvait à l’époque en pleine campagne électorale aux côtés de son mari pour les élections présidentielle et législatives du 28 novembre 2011.

N’ayant rien à se reprocher, elle veut connaître toute la vérité dans cette affaire qui a gravement porté atteinte à son honneur et à son image, ainsi qu’à ceux de sa famille.

Elle informe l’opinion publique que dans les heures qui viennent, elle va déposer, auprès du Parquet du Roi à Bruxelles, une plainte contre inconnu pour diffamation, avec constitution de partie civile.

Aussi, se tient-elle à la disposition du Parquet du Roi de Bruxelles en vue de coopérer pleinement avec la justice belge pour permettre l’éclatement de la vérité dans cette affaire.
Fait à Kinshasa, le 2 mars 2015
Pour Madame Chantal
Muzito,
Me Kangulumba Mbambi
Me Tshibangu Kalala