Affaire Denis Lessie : nouveau rendez-vous ce matin à la prison de Ndolo

0
36

C’est aujourd’hui 30 mai 2013 que le tribunal de Garnison Militaire de la Gombe va poursuivre, en son audience foraine qui sera tenu à la prison de Ndolo, l’examen des mémoires relatifs  à la liberté provisoire sollicitée par le célèbre télévangéliste Denis Lessie et ses co- prévenus. Le fondateur de l’église de réveil « Arche de Noé » est accusé d’escroquerie, association des malfaiteurs, incitation des militaires à commettre des actes contraires au devoir et à la discipline de leur travail. Signalons que ces infractions sont punissables de la peine de mort. 

            On rappelle qu’à la première audience qui a eu lieu le 16 mai dernier à la prison de Ndolo, les avocats du plaignant Jean-Baptiste Ntawa, ancien ministre du Budget avaient rappelé au juge des céans que Denis Lessie et ses compagnons, à savoir Adjunda Kasongo wa Ngoy, ancien chauffeur d’escorte présidentielle,  et Okunimo Mambusa, qui se faisait passer pour frère du chef de l’Etat, sont aux arrêts pour  avoir au moyen de leurs fausses qualités obtenu auprès du précité des sommes d’argent importantes et des biens. au motif qu’ils allaient les remettre au chef de l’Etat ainsi qu’à sa sœur jumelle, afin de normaliser un différent qui existerait entre ce dernier  et Jeannette Kabila. Denis Lessie, qui se disait conseiller spirituel du président de République, avait également promis à Jean-Baptiste Ntawa un poste à la présidence. C’est ainsi qu’après avoir dépensé plusieurs sommes  sans résultats. Il avait par la suite décidé de saisir la justice contre le numéro un de l’église Arche de Noé. Les mêmes avocats au cours de cette audience publique avaient démontré comment ses complices avaient usé des manœuvres frauduleuses pour sortir d’importantes sommes d’argent au plaignant Ntawa.

            Au cours de cette même audience du 16 mai à Ndolo, les prévenus Denis Lessie et consorts avaient sollicité la liberté provisoire. C’est ainsi que pour répondre à cette demande, le tribunal militaire avait renvoyé l’affaire à l’audience de ce jour pour examiner cette demande.

Murka 

LEAVE A REPLY

*