Affaire Chinja-Chinja : Cécile Kyenge  «Ceux qui protègent Gédéon Kyungu sont complices des crimes de guerre»

0
475
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le retour et surtout l’accueil réservé à ce criminel par les autorités administratives et politiques de cette province ont révolté plus d’un Congolais digne de ce nom. Des réactions commencent à pleuvoir, en provenance du monde entier, même de ceux qui ont encore en mémoire les crimes abominables contre l’humanité commis par cet homme et ses adeptes sur les populations des localités de Mitwaba, Pueto et Manono situées dans la province de l’Ex-Katanga.  Le cas le plus éloquent est celui de Cécile Kyenge, originaire de la RDC, aujourd’hui députée européenne et ancienne ministre dans l’un des gouvernements italiens.

Pour cette dame de fer, « ceux qui protègent Gédéon Kyungu Mutanga sont complices des crimes de guerre ». C’est le tollé général sur tous les réseaux sociaux, qui s’interrogent à haute voix sur le message que les autorités veulent lancer en direction de l’opinion nationale et internationale. Du fait de leur silence et surtout de l’accueil qu’elles ont réservé à ce criminel qui rappelle l’époque lointaine des hordes des sauvages en Europe, en Asie et probablement en Afrique. Notamment les Huns, les Kirghizes, les Vandales, les Wisighots, des Vikings et autres qui ravageaient des villages entiers en massacrant les habitants sans distinction d’âge ni de sexe. Que des villages détruits dans ces localités ! Que des villageois tués ! Que des champs ravagés ! Que des dizaines des milliers des populations forcées de fuir dans les forêts où elles ont été décimées par la faim, la soif, des bêtes sauvages et des maladies !
Au lieu de se taire, le régime au pouvoir par la voix du porte-parole,  André-Alain Atundu Liongo vient de se faire remarquer par une prise de position pour le moins surprenante et fort déplorable.  « Certainement pas. Je ne sais si on doit parler du retour triomphal. Il est évident que lorsque quelqu’un décide ou accepte de ne plus recourir à la violence conformément à la décision qu’on a prise depuis Sun City. On peut légitimement et raisonnablement penser qu’il est revenu à la raison. Pour le reste, il s’agit des modalités pratiques. Cette situation particulière à la RDC. Rappelez-vous de la Colombie et des FARC, » a déclaré André-Alain Atundu au téléphone ACTUALITE.CD de Stany Bujakera Tshiamala.
            Il n’y a plus de doute possible : Gédéon Kyungu bénéficie de l’appui sans faille de la famille politique présidentielle. Pour quelle mission ? Probablement pour éventrer le boa à charge de certains leaders politiques de la République, dont notamment Moïse Katumbi et Gabriel Kyungu qui dérangent le sommeil des principaux dignitaires du régime. De toutes les façons, les crimes commis par cet homme sont déclarés imprescriptibles et inaliénables par les instruments juridiques internationaux. En attendant, veillons et prions.
                                                            Castro