Affaire BIAC : Blattner, Losembe et consorts trainés en justice par la BCC

0
481

deogracias mutomboLe feuilleton de la Banque Internationale pour l’Afrique au Congo (BIAC) vient de quitter le Palais du peuple pour le Parquet Général de la République. Après son passage à une plénière à huit clos à l’Assemblée nationale où il était invité à répondre à une question orale avec débat relative à la crise de liquidité que connait la Biac, le Gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC), Déogratias Mutombo Mwana, s’est décidé finalement de déposer une plainte contre les administrateurs et dirigeants de la Biac, que nous reproduisons ici.

Le Gouverneur

Transmis copie pour information à :

Son Excellence Monsizeur le Pré&sident de la République, Chf de l’Etat
(Avec l’expression de mes hommages les plus déférents)
Palais de la Nation
Kinshasa/Gombe

Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement
(Avec l’expression de ma très hauite considération)
Hôtel du Gouvernement
Kinshasa/Gombe

Son Excellence Monsieur le Vice-Premier Ministre,
Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité
Monsieur le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux et Droits Humains
Monsioer le Ministre des Finances
Monsieur le Vice-Gouverneur/BCC
Monieur le Directeur Général de l’ANR
Monsieur le Dirtecteur Général de la DGM
Monsieur le Secrétaire Exécutif de la CENAREF
Interpol

(Tous à Kinshasa/Gombe)

A Monsieur le Procureur Général de la République
Kinshasa/Gombe

Monsieur le Procureur Général de la République,
Concerne : Plainte à charge des Administrateurs et Dirigeants de la
Banque Internationale pour l’Afrique a Congo, en sigle BIAC

Je viens par la présente auprès de votre office, pour compte de la
Banque   Centrale du Congo, porter plainte contre les Administrateurs
et Dirigeants de la Banque Internationale pour l’Afrique au Congo, en
sigle BIAC, mieux identidiés ci-dessous, pour violation de la loi
n°003/2002 du 02 février 2002 relative à l’activité et au contrôle des
Etablissements de Crédit.
1. Monsioeuir Charles SANLAVILLE, Président du Conseil d’Administration :
2. Monsieur Elwyn BLATTNER, Administrateur représentant de
l’actionnaire majoritaire SOFIA SA ;
3.      Monsieur Michel LOSEMBE, Directeur Général et Président du Comité
de Direction ;
4. Monsieur MELOTTE Robert, Directeur ;
5. Monsieur Michael BLATTNER, Administrateur ;
6.      Monsieur Blaise MBATSHI, Administrateur ;
7.      Monsieur Edouard MAMBU MA KHENZU, Administrateur.

En effet, la Banque Centrale du Congo dénonce, à charge des personnes
ci-dessus, des actes de mégestion  ayant suscité la banqueroute de la
BIAC, avec pour conséquence, la dilapidation de l’épargne du public
collectée au sein de cet établissement bancaire.
Ces faits méritent des sanctions pénales au regard des articles 27,
79, 80 et 85 de la Loi bancaire susmentionnée, sans préjudice des
poursuites pour d’autres infractions de droit commun, du genre
escroquerie, abus de confiance vis-à-vis des épargnants, faux e usage
de faux en écritures.
Votre implication personnelle dans ce dossier est sollicitée en vue,
d’une part, de l’ouverture urgente d’une action judiciaire et, d’autre
part, des mesures conservatoires visant la mise sous s séquestre des
biens et avoirs des concernés ainsi que ceux de leurs sociétés
apparentées dont liste en annexe. Ces actions favoriseraient la
protection de l’épargne du public ainsi que la mise hors d’état de
nuire de ces personnes.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Procureur Général de la République,
l’assurance de ma haute considération.

Déogratias MUTOMBO MWANA NYEMBO
Gouverneur