Administration parlementaire : les nouvelles unités au banc de l’école

0
55

Un atelier de renforcement des capacités de travail des agents de l’administration parlementaire se tient depuis hier, jeudi 16 juin 2011,  au Cercle français de Kinshasa, au Hall de la Gombe. Ces travaux ont été ouverts par Patrice Madjubole Modrikpe, Secrétaire général ad intérim de l’Assemblée nationale.

Organisé avec l’appui des parlementaires européens avec l’Afrique, Awepa, ce séminaire qui concerne spécifiquement de nouvelles unités des deux chambres du parlement, l’Assemblée nationale et le Sénat et  qui va se clôturer ce matin vise à doter ces agents nouvellement recrutés des capacités nécessaires   sur « l’organisation des travaux parlementaires » tant en commissions qu’en séance plénière.

En effet, ayant débuté leur carrière au sein de cette administration à l’ouverture de la session parlementaire qui vient de s’achever, ces nouvelles unités sans une expérience adéquate ont été alignées dans plusieurs commissions en séance plénière pour la couverture des travaux sans en avoir la compétence. Il était  impérieux,  selon les organisateurs, de mettre à niveau ces ces agents qui viennent de plusieurs disciplines universitaires d’un B.A.B.A pour accomplir comme il se doit leur mission.

Pendant deux jours, les participants vont entre autres plancher, avec l’aide des experts en la matière, sur des sujets ci-après : aperçu général sur l’organisation des travaux parlementaires en commissions ;  technique de rédaction du rapport des travaux en commissions ; technique de rédaction du procès-verbal en commissions et en séance plénière, aperçu général sur l’organisation des travaux en séance plénière, technique de rédaction du compte-rendu analytique, technique de rédaction des annales parlementaires, atelier sur le compte-rendu analytique et l’atelier sur les annales parlementaires.

Premier intervenant, Gilbert Kassongo Kabambi, directeur des commissions au Sénat, a été très pédagogique. Pour la bonne compréhension, il a d’abord fixé son auditoire sur ce qu’il fallait entendre par commission parlementaire avant de brosser son historique dans les annales parlementaires de la RD Congo. En gros, l’orateur a indiqué qu’il existe quatre types de commissions parlementaires et chacune d’elle  avec une mission bien précise. Notamment, les commissions permanentes ; les commissions spéciales ; la commission ad hoc et la commission de contrôle parlementaire. Aux quatre types de commissions s’ajoutent deux  autres instances parlementaires : la Conférence  des Présidents  ainsi que le Comité de conciliation et d’arbitrage, appelé aussi Comité des sages au niveau de l’Assemblée nationale.

A.Vungbo

LEAVE A REPLY

*