« Action/2015 » obtient le soutien du gouvernement

0
37

kamitatu-3A l’issue d’un atelier d’appropriation destiné aux activistes de la Société civile, le ministre du Plan et de la mise en œuvre de la Révolution de la Modernité, Olivier Kamitatu, a officiellement lancé le 15 janvier 2015 au Cercle Elais, les activités de l’« Action/2015 » en RD Congo. Il s’agit d’un mouvement mondial de la Société civile qui appelle à l’action pour le changement dans l’orientation de l’avenir des populations les plus vulnérables de notre planète, à la veille de nouvelles négociations au niveau des Nations-Unies pour les futurs objectifs de développement durable(ODD). « Le gouvernement soutient cette vision de la Société civile et lui garantit son accompagnement. D’ores et déjà, vos recommandations sont dès maintenant un très grand résultat et constituent la charpente sur laquelle le gouvernement va construire sa démarche pour les politiques publiques… », a indiqué le ministre.

En effet, les participants à cet atelier, réunis au sein du mouvement « Action/2015 », ont demandé au ministre Kamitatu de plaider auprès de ses pairs pour la promotion et la consolidation de la paix, la bonne gouvernance, l’accès à l’information, la protection de l’environnement, la santé et la justice, l’égalité des sexes et l’autonomisation de la femme, la lutte contre le terrorisme, le droit des enfants, etc.

Occasion pour Madeleine Andeka, coordinatrice locale de cette initiative de faire savoir que ses pairs et elle prennent également part à ce mouvement mondial pour sensibiliser la Société civile afin de plaider auprès des décideurs qui iront aux négociations aux Nations-Unies. « Notre message de plaidoyer demande de prendre réellement en compte les besoins des populations lors des négociations et de veiller à ce que des mesures soient prises pour en donner des réponses efficaces… », a-t-elle martelé, avant de rappeler au gouvernement, à travers le ministère du Plan, son rôle capital dans l’implication de la Société civile dans les différentes réflexions sur l’Agenda Post-2015.

Pour sa part, le représentant de World Vision, point focal de l’Action/2015 en RDC, Scott Lout, a réaffirmé l’appui de son organisation au bien-être de l’enfant dans cette campagne. « A en croire les statistiques officielles, 158 enfants sur 1000 naissances vivantes meurent avant d’atteindre l’âge de 5 ans. Cela veut dire que chaque minute qui passe ,un enfant de 0 à 5 ans meurt de causes évitables. C’est inacceptable ! Nous croyons à ce mouvement Action/2015 qui va améliorer les conditions des enfants les plus défavorisés et les personnes les plus difficiles à atteindre… », a appuyé Scott Lout.

Il convient de rappeler que 2015 est le point de chute des Objectifs du Millénaire pour le Développement. 2015 est également l’année de deux sommets importants des Nations-Unies qui pourraient changer le cours de l’histoire de la planète. L’un en septembre, qui fixera de nouveaux objectifs (une nouvelle feuille de route pour l’humanité après 2015) visant à s’attaquer à la pauvreté, aux inégalités et à la destruction environnementale. L’autre en décembre, pour définir de nouvelles cibles d’actions pour le climat, une étape cruciale vers une planète plus sûre et mieux protégée. Le lancement de la campagne « Action/2015 » ce 15 janvier 2015 à travers le monde et en RDC marque le début d’une série d’activités de mobilisation populaire et de plaidoyer menées par la Société civile à l’échelle mondiale pour appeler les décideurs à plus d’attention et d’action vers un réel Développement Durable.

Tshieke Bukasa