ACCORD-CADRE D’ADDIS-ABEBA : l’ouverture démocratique au Rwanda attendue

0
18

kagameLa délégation des envoyés spéciaux pour la région des Grands-Lacs et les animateurs du Mécanisme national de suivi de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba(MNS) ont tenu, hier mardi 3 juin 2014, une réunion d’information et d’échange sur la mise en œuvre des engagements nationaux souscrits par la RD Congo aux termes de l’Accord-cadre signé dans la capitale éthiopienne le 24 février 2013. « Beaucoup de progrès, on a maintenant des documents détaillés des progrès réalisés par la RDC et au niveau régional nous commençons le suivi et évaluation des progrès du plan d’action(…) Au mois de septembre, on aura la prochaine rencontre du Comité régional de suivi au niveau des Chefs d’Etats, on aura l’évaluation des plans d’action au niveau régional et au niveau national qui sera fini dans quelques semaines » a indiqué, à l’issue de cette rencontre, Mary Robinson, envoyée spéciale du spéciale du secrétaire général des Nations-Unies pour la région des Grands-lacs.

Concernant le Rwanda, pays signataire de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba mais jusqu’à présent réfractaire de recevoir la Mission pour la signature des actes d’engagement particulièrement en ce qui concerne l’amnistie, elle a indiqué qu’au niveau international, ils ont  parlé de la nécessité d’avoir la coopération du Rwanda. « Les Envoyés spéciaux sont être prêts à aider le processus engagé avec le Rwanda parce que c’est très important d’aller en avant » a souligné Mary Robinson.

Somme toute, la représentante de Ban ki-moon et ses collègues se sont dits satisfaits du travail qu’abat le MNS au regard des nombreux progrès accomplis.

Quant à la partie congolaise, représentée par François Muamba Tshishimbi, coordonateur du MNS, elle s’est félicitée de l’opportunité ainsi offerte et du soutien appuyé par la Communauté internationale aux objectifs de rétablissement de la paix et la stabilité durables en RDC. « Cette rencontre entre le MNS et les hauts représentants de la Communauté internationale pour la région des Grands Lacs témoigne de l’implication de ces derniers au bon respect des engagements souscrits aux termes de l’Accord-cadre ainsi que leur bonne application » a appuyé François Muamba.

Dans un communiqué de presse distribué aux journalistes à l’issue de cette rencontre, il est fait état d’examen des points précis tels que l’évaluation des nouveaux Benchmarks nationaux et régionaux et plans d’action relatifs à la mise en œuvre des engagements souscrits par la RDC aux termes de l’

Accord-cadre d’Addis-Abeba ; l’évolution dans le processus de la mise en application de la Déclaration de Nairobi du 12 décembre 2013 ayant consacré la défaite du M23 ; l’évolution dans la mise en application du processus DDR en RDC suite à la défaite du M23.

            En ce qui concerne la Déclaration de Nairobi, il convient de noter que le chronogramme de sa mis en œuvre établi par le MNS est actualisé régulièrement en fonction des avancées sur terrain. Ainsi, il est noté que la loi d’amnistie a été promulguée et mis en application par les différentes arrêtés signées par le ministre de la Justice. « A ce jour, lit-on, 271 récipiendaires dont des ex-M23 ont d’ores et déjà pu bénéficier de ladite amnistie. Et, ce processus se produit »

            Le programme DDR concernant toutes les forces négatives  a été              approuvé par le gouvernement Les opérations préDDR dont une cartographie a été remise aux ambassadeurs et entièrement financée par le gouvernement de la République , Les opérations de regroupement et de transfert des ex combattants se poursuivent, Le financement du DDR proprement dit est en cours de bouclage avec les partenaires,

            Les Hauts Représentants de la Communauté Internationale pour la Région des Grands Lacs n’ont pas manqué de remercier le Coordonnateur de  MNS et toute la partie congolaise représentée, Ils ont exprimé leur satisfaction pour la qualité des informations reçues et ont tenu à féliciter le CDO du MNS François Muamba ainsi que le Général Kalume pour tous les progrès effectués dans la mise en œuvre de l’Accord cadre d’Addis Abeba et ont réitéré leur soutien à tous le processus y afférant.

Tshieke Bukasa

LEAVE A REPLY

*