Accord-cadre d’Addis-Abeba : acteurs nationaux et partenaires pour l’accélération de la mise en œuvre

0
76

Palais du peuple, le parlement à Kinshasa, 2007.Plusieurs acteurs nationaux et internationaux impliqués dans la mise en œuvre de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba ont pris part, hier lundi 31 mars 2014 à l’hôtel Sulutani, à la journée de sensibilisation et de mise à niveau des groupes thématiques liés à ce traité international. Objectif de ce forum : permettre aux participants d’avoir une compréhension commune des enjeux des engagements nationaux, régionaux et internationaux de l’Accord-cadre ainsi que du contexte actuel de la mise en œuvre de ces engagements. Occasion pour le coordonateur national du Mécanisme National de Suivi(MNS), François Muamba Tshishimbi, d’exhorter les participants à intérioriser davantage l’importance stratégique de l’Accord-cadre dans le processus en cours de consolidation de la paix ainsi que le renforcement de l’Etat.

Y ont pris part, les membres du cabinet du Chef de l’Etat, de la primature, des institutions publiques( parlement, justice, etc.), du Comité de suivi des concertations nationales, des structures de coordination pour la mise en œuvre des politiques et programmes de développement que sont les groupes thématiques et sectoriels, des organisations de la Société civile et des organisations bilatérales et multilatérales de coopération, etc. Ceux-ci, après une journée d’intense réflexion, ont échangé sur la base d’une grille d’évaluation, fait adopter par le comité de pilotage du MNS les critères et les indicateurs, présenté une proposition d’options sur la mise en place d’un cadre d’échange entre les partenaires internationaux et les autorités congolaises sur la mise en œuvre des engagements nationaux de l’Accord-cadre. Ils se sont par ailleurs résolus de continuer la mobilisation des ressources pour le renforcement de capacités du MNS. Principale recommandation qu’ils ont faite, l’accélération du processus de mise en œuvre de l’Accord-cadre pour garantir la paix en RD Congo.

Les 7 engagements de la RDC

 Il convient de souligner qu’en marge de cette session, les participants se sont remémorés les 7 engagements nationaux de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba. Il s’agit, entre autres, de continuer et d’approfondir la réforme du secteur de la sécurité ; de consolider l’autorité de l’Etat, y compris en empêchant les groupes armés de déstabiliser le pays ; d’effectuer des progrès dans la décentralisation ; de promouvoir le développement économique, y compris au sujet des infrastructures et de la fourniture des services sociaux de base ; de promouvoir la réforme structurelle des institutions de l’Etat, y compris les réformes des finances ; de promouvoir les objectifs de réconciliation nationale, de tolérance et de démocratisation ; de lutter contre l’impunité des crimes graves et de promouvoir l’amélioration de l’administration de la justice.

Mis en place par le Président de la République pour accompagner et suivre la mise en œuvre de ces 7 engagements nationaux souscrits par le gouvernement de la RDC aux termes de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération, le MNS catalyse aussi les actions du gouvernement et encourage les partenaires les partenaires à concentrer leur assistance en vue de la matérialisation des engagements de notre pays.

Tshieke Bukasa

LEAVE A REPLY

*