A travers Kinshasa La bande à « Dix balles » appréhendée par la Police provinciale

0
132

Malgré la montée du banditisme urbain, les habitants du quartier Camping, commune de Selembao, ont pu pousser en l’espace d’un matin, un grand ouf de soulagement. Et pour cause ! Après la vague d’insécurité enregistrée dans cette partie de la ville, et la traque lancée contre les quelques groupes de malfaiteurs basés à Selembao, par le Groupement recherche et investigations, une unité spécialisée de la police provinciale chargée de l’éradication du banditisme à Kinshasa, le Commissaire provincial de la police ville de Kinshasa s’est fait présenter hier lundi 23 novembre 2015, à l’issue de la parade organisée à son état-major, cinq bandes de malfaiteurs qui avaient semé la désolation dans la capitale.

La police, comme il faudrait l’insister, est parvenue à neutraliser des membres de la pègre kinoise opérant sous le label des écuries de bandits trônant sur des fiefs dans la plupart de quartiers. La bande à « Dix balles » est la plus redoutable. Elle aligne à la tête de ce groupe, le sinistre Sébastien Makiangi, «  Dix balles »pour ses acolytes, domicilié sur avenue Okito n°13, quartier Kingu ou Camping, dans la commune de Selembao.

Elle compte dans ses rangs, un certain Adjedje alias Rénové, de son vrai nom Lunguna Lokele, considéré comme étant le bras droit de «  Dix balles ». Ce jeune homme qui habite sur avenue Mbatasiala n°19, au
quartier Camping, serait le grand informateur de la bande à «  Dix balles » dont il est aussi un des membres influents. Non seulement il fournit des informations sur les avoirs des victimes et leur localisation, mais leur garantit le niveau de sécurité, en mesurant les risques d’accrochage avec les policiers ou les militaires commis à
la garde des résidences des V.I.P. habitant le quartier, et dresse pour ses comparses, la cartographie de lieux avec des indications précises sur les principales voies de fuite, pour échapper aux poursuites.

Le Commissaire provincial de la police ville de Kinshasa a appris en même temps que des journalistes conviés à cette parade, que trois autres membres de cette bande ont été mis hors d’état de nuire. Fahiter, de son vrai nom Adrien Upenzi, habiterait également le quartier Camping, et Chirac LolekeLinguna alias Big Show, serait son voisin de parcelle. Et surprise bouleversante, la présence d’une femme, Tina, mieux connue sous l’identité de Sébastienne Ilofo, réside sur avenue Yangambi n° 38, quartier Lemba/Terminus à Lemba.

Tous ces délinquants avaient commis un vol à armée au domicile de Mme Hortense Tusewu, demeurant sur avenue Makengo n°28, localité Camping, quartier Kingu, commune de Selembao.

Dans la maison, les bandits ont fait main basse des biens de HortenseTusewu. Ce vol remonte à la nuit du 28 au 29 octobre 2015. A cette adresse, ils se sont postés devant la parcelle et puis aux quatre coins, afin de repousser les éventuels poursuivants. Et après des coups de feu tirés en l’air, c’est l’irruption dans la résidence
où ils ont terrorisé Hortense Tusewu qui dans la panique, a cédé aux bandits, ses quelques économies, des effets vestimentaires, ses parures et ses téléphones portables. On ignore s’ils n’ont pas emporté des appareils électroménagers de la pauvre victime terrifiée.

A la parade, on a signalé que pour tenter de la soigner contre les traumatismes, la dame a été mise à la disposition du Groupement de protection de l’enfant et de la lutte contre les violences faites à la femme.

Le commissaire supérieur adjoint Fidèle BuhendwaA’bana meurt de suites d’un accident

Un ancien responsable du bureau contentieux du Groupement recherche
et investigations, dernièrement élevé au niveau de l’état-major du
Commissariat provincial, le commissaire supérieur adjoint Fidèle
BuhendwaA’bana, a été victime d’un accident de circulation sur
l’avenue 24 novembre.
C’était le lundi 16 novembre 2015, à 19 heures, à la fin de sa
journée de travail. En compagnie de ses collègues, ils se sont engagés
sur cette avenue très fréquentée cette nuit. Et se sont installés au
beau milieu de la chaussée où roulaient à vives allures voitures,
mini-bus et motocyclettes, en attendant que baisse la circulation.
C’est en ce moment qu’a surgi une Boxer de couleur, sans plaques
d’immatriculation, conduite par un casse-cou brûlant vitesse et feux
rouges avec un passager sur la banquette arrière. La «deux roues» a
percuté de plein fouet le responsable du bureau contentieux.
Acheminé de toute urgence dans une formation hospitalière proche, le
commissaire supérieur adjoint Fidèle Buhendwa a succombé le jeudi 19
novembre 2015. Sa mort a plongé ses supérieurs et ses collègues dans
la consternation générale.
Signalons que l’auteur de cet accident, Jules OkumadiOnyakone,
domicilié sur avenue Mapamboli n°10, quartier Kingabwa, commune de
Limete, a été appréhendé et écroué pour cet accident qui a entraîné
mort d’homme.
Au Commissariat provincial de la police, on n’a pas encore établi le
programme des funérailles de cet officier supérieur.
J.R.T.