A propos du trafic d’êtres humains : Adrien Phoba rejette tout en bloc et tire sur les acteurs du «théâtre de chez nous»

0
59

Adrien PhobaConformément à la Loi, portant sur un droit de réponse, je viens ici m’attaquer aux affirmations gratuites sur ma personne, publiées par Le Phare, l’édition n° 4804 du jeudi 17/04/2014.

D’entrée de jeu, il est important de signaler que les Politiciens et les exécutifs du Bas-Congo ne cessent de se déguiser en MARADONA pour tromper le Chef de l’Etat et leur base. Si l’image du chef de l’Etat est ternie dans le BasCongo, c’est à cause de comportement mesquin, aventurier et rupestre des Autorités tant locales que provinciales dans le Bas-Congo!!! L’histoire nous en dira plus.

            En dépit de quelques efforts fournis par le chef de l’Etat, lesdites autorités du Bas-Congo ont acquis la mauvaise manie de gérer la province à l’instar de leur propre poche créant dans les chefs de la population une démagogie totale de la compréhension exacte du chef. Et donc, au lieu d’être dans l’exercice de leur fonction comme honorable Adrien PHOBA, vrai parlementaire et ennemi de la mégestion et de la mauvaise Gouvernance, elles se livrent sans honte aux futilités pour masquer leur incompétence, idiotie, incapacité et leur impuissance.

            A l’instar du fameux montage de toutes pièces dont est victime l’homme le plus populaire de Boma, l’imbattable, l’imperturbable et vrai parlementaire Adrien PHOBA. Disent le latiniste: «ELOQUAS An Siléam » !! Faut -il le dire ou le taire? Au regard de la mission que s’est assignée Adrien PHOBA, l’élu de Boma et l’homme le plus populaire de cette dite circonscription électorale à savoir: se livrer en pélican pour dénoncer publiquement les ennemis de notre jeune démocratie dans la Province du Bas-Congo et crier aux voleurs contre tous les exécutifs de la province du Bas-Congo qui ont la manie de confondre leur poche à l’argent de l’Etat destiné à servir équitablement tout le peuple. A cet effet, les autorités tant locales que provinciale de ladite province ne peuvent pas laisser tranquille l’homme le plus populaire Adrien PHOBA, tant qu’elles sont consciente de toutes les réalités des faits que dénonce l’honorable Adrien. A titre d’exemple: tromper le chef de l’Etat qu’elles sont prêtes cette fois ci de faire rayonner son parti politique dans la province du Bas-Congo, et d’avoir beaucoup d’élus à n’importe quelle échéance électorale qui se pointera à l’horizon. Quel mensonge Il! Comment un pèlerin politicien considéré comme chauve- souris, commerçant et margoulin de son état peut être en mesure de réaliser un tel exploit !l! Et même alors, avec quelle manière de travailler!!! Celle d’accompagner le chef de l’Etat au lancement de grands travaux dans la Ville de Boma, et aussitôt ce dernier tourné le dos, c’est la farce totale et le théâtre de chez nous qui est au menu. Car lorsqu’on doit commencer les travaux par des artères à intérêt égoïste comme avenue de Caserne, parce que leur maison se trouvera là, laissant ainsi Nkondo, Dumbi, Dinalo, Mr l’Abbé et autres coins publics de la ville de Boma dans les oubliettes. Je pense que la population n’est plus dupe après être parti à 2 reprises aux élections. Une fois encore, c’est un pur théâtre de chez nous, mais cela ne m’étonne pas, car c’est un comportement purement commerçant qui a pour fondement les intérêts personnels et égoïstes.

            Alors nous vous demandons de jeter l’éponge car vous êtes des commerçants margoulins, escrocs et impuissants et non politiciens. Quelques autorités provinciales et locales du Bas-Congo s’attardent à visiter le passé de l’honorable Adrien PHOBA, qu’elles ne maîtrisent pas. Nous vous informons que le passé de l’honorable Adrien PHIOBA est pétri d’éloges et succès, contrairement à vos dires. Cet acharnement nous à poussé à visiter la montagne pic ambien, montage historique de la ville de MATADI qui n’a pas eu froid aux yeux de nous brandir sur une pierre à l’instar du retrait de dix commandements de l’Eternel par Moise … Et ladite montagne nous dira que ces prétendants saints hommes ont plutôt un passé noir et sale. Tenez, ces saints hommes furent enseignants dans le Mayombe, Bas-Congo et seront chassés à cause de leur inculturation, leur incapacité et leur esprit de violer des petites filles qui les ont conduit à mettre au monde même avec une folle. Conséquence: elles sont devenues impuissantes et incarnent une colère à outrance qui ne nous étonne pas car c’est la caractéristique d’un impuissant. 1/ est ridicule, l’on se dit même que leurs femmes sont simples étiquettes. Ils seront récupérés comme travailleurs à l’évêché Boma dans le Bas-Congo, Hélas !I! La megestion était au menu, car elles se sont illustrées à voler l’argent du Diocèse qui était pour eux un début du fond de commerce. Mais comme l’évêque est un homme de Dieu, il les a pardonnés mais en les chassant. Ils seront encore dans le domaine du pétrole, pour finalement mettre à terre Petrobaf. Ils sont connus dans la magouille et l’escroquerie que la prison de MAKALA dans les années 2001 était devenue leurs domiciles et leurs adresses fixes. C’est ainsi, qu’elles sont jour et nuit en étude pour vouloir coller à l’honorable Adrien PHOBA leur itinéraire politique très macabre. Car s’il fallait être rigoureux, plusieurs politiciens du Bas-Congo qui se disent autorités, ne devront pas l’être car la Loi est claire en cette matière. A titre de rappel, ne peut exercer des fonctions publiques et de l’Etat, tout celui dont le casier judicaire est sombre, et donc à l’opinion de comprendre qui de nous ne mérite le poste.

            Ils disent aussi que je suis en conflit avec mon président du Parti MPCR. Grave erreur, mais retenez simplement que l’honorable Adrien PHOBA est ami avant tout de celui qui se soucie de la population car c’est cela le fondement de sa lutte politique. Aux ennemis de la population et aux politiciens soucieux de leur ventre de penser comme cela. Si tel est le cas, le président est suffisamment politicien, qu’il le déclare publiquement. S’agissant des personnes qu’on utilise par la Mairie de Boma, Marie-Josée NIONGO NSUAMI, qui est un fruit de nomination fantoche et qui est incapable de se faire élire et qui a un passé tortueux, d’aucuns ignorent la hauteur de la honte pour souiller mon image telle que: NTOTO MAS EVO, Victor et YVES, nous leur demandons de posséder des pièces à conviction comme moi j’en possède sur mon agression à savoir des pièces, témoignages et images de mon agression avant comme après. Et de suivre la procédure normale, bien que je ne connais ni de près, ni de loin toutes ces personnes. Au cas contraire, je m’occuperai d’eux selon la logique judiciaire. A la Maire de faire son travail et non de s’ériger en instance judiciaire. Au cas contraire en tant qu’élu légitime, je m’en chargerai à la Mairie et je vais tirer des conclusions de complicité de mon agression bien qu’elle soit déjà citée comme commanditaire dans certains témoignages de mon agression que je détiens. S’agissant de Monseigneur MBADU, mon oncle et de mon nom, nous rions à ciel ouvert et nous comprenons que vous êtes plus que ESOBE et SAI SAI. Vous êtes mieux dans le théâtre de chez nous et non dans la politique. Mais sachez tout simplement que l’honorable Adrien PHOBA est responsable. Il est un homme d’Etat, il n’est pas fruit du népotisme comme font plusieurs personnes politiques du Bas-Congo qui se disent leaders alors qu’elles grimpent sur les dos des autres en faisant du bruit la journée, alors qu’elles grattent les murs le soir pour lécher les bottes. Ce sont eux les faux politiciens dont j’ai fait état précédemment, qui se soucient de leur ventre et non de la population, pour ce faire, elles ne peuvent être les amis de l’honorable Adrien PHOBA, et nous nous rencontrerons sur le chemin de la croix à la recherche du pouvoir à la base. Qui vivra verra !!!

Honorable Adrien Phoba

LEAVE A REPLY

*