A propos de notre article « Une fourgonnette d’Access Bank attaque sur Wangata» : Access Bank soutient qu’elle n’a pas enregistré une quelconque attaque

0
25

Notre article intitulé « Une fourgonnette d’Access Bank attaquée sur Wangata : fonds intacts », publié dans notre édition n°5105 du lundi 29 juin 2015, a fait réagir les responsables de la banque ouest-africaine.

Dans leur lettre n° ABDRC/DJ/CB/CM/057/2015 du 1er juillet 2015 nous adressée et parvenue à la même date à notre rédaction, Claudine Musanda et Claire N’joli Sombe, respectivement responsable juridique et directeur du risque et crédit, soutiennent qu’aucune fourgonnette de leur institution n’a fait l’objet d’une quelconque attaque.

Tout en remerciant ces responsables d’Access Bank pour avoir pris l’initiative de nous apporter quelque brin de vérité sur les incidents survenus le mardi 23 juin 2015, vers 16 H 30’, sur rue Wangata, entre son croisement avec l’avenue Mont des Arts et la boulangerie industrielle Pain d’Or, nous signalons que les faits relatés par notre limier se sont réellement produits. Car, une attaque a été effectivement perpétrée sur un convoi de fonds par une bande des malfaiteurs. De l’accrochage intervenu entre les policiers d’escorte et les bandits, il y a eu deux personnes tuées, dont le processus d’identification est en cours, ainsi que deux jeunes dames blessées par balles. Mlle Nadine Eyale et Mme Sarah Kama.

Notre bonne foi a donc été abusée concernant tout simplement le nom de la banque victime de cette attaque. Il s’agirait alors vraisemblablement de la fourgonnette d’une autre institution bancaire de la place.

De toutes les façons, les enquêteurs du Groupement de recherche et intervention sont à pied d’œuvre. Avec les suspects appréhendés la semaine passée, la machine tourne à plein régime au point que les investigations progressent quant à la reconstitution de l’historique de cette bande des malfaiteurs qui fait parler d’elle, ces temps derniers, avec ses nombreux coups commis dans la ville de Kinshasa et ailleurs, ainsi que sa composition principale et ses différents sous-groupes opérant tantôt avec certains brigands, tantôt avec les autres membres.

Il n’est donc pas loin le temps où nous serons édifiés sur les complicités internes qui favorisent la perpétration de nombreuses attaques de convois de fonds et au niveau des agences de banques commerciales ou celles de transfert de fonds.                                                                           J.R.T.