87 têtes d’érosions menancent l’Unikin

0
80

Plus de 87 têtes d’érosions menacent le site universitaire de l’Unikin. De l’Intendance générale au Plateau des étudiants, et de l’Ecole de Santé publique au Plateau des professeurs, grands et petits ravins sont visibles tous les 200 mètres. Après chaque pluie, ces « monstres » grandissent et « dévorent » davantage l’espace universitaire.

 

Deux têtes érosions sont particulièrement menaçantes. La première est visible au niveau du Home 30. Ce ravin se dirige vers le « Resto pop » où, à côté de la chaussée, existe déjà une autre tête d’érosion. La deuxième et la plus grande est celle située derrière l’Ecole de Santé Publique. Elle est présentement à moins de 20 mètres du bâtiment de cette école, non loin des Cliniques Universitaires et aussi de l’ISTM et du CNPP. De l’autre côté, ce même ravin est à 3 mètres de la chaussée qui mène vers Kindele et Kimwenza.

En tout cas, cette situation exige une prompte intervention des pouvoirs publics. Sans quoi, l’Unikin risque d’être effacée, à brève échéance, de la carte géographique de Kinshasa. L’on devrait d’urgence interdire les constructions anarchiques et le déboisement sur ses versants.  

Nicolas Kabemba

(Stg/Unikin)

LEAVE A REPLY

*