7ème Coupe de la Confédération : Enyimba-V.CLUB : comment contrer les rapides attaquants nigérians

0
45

Une vraie énigme est cette rapidité de course des attaquants nigérians. On ne peut pas le nier, l’avant-centre Junior Osagie d’Enyimba FC et son soutien Reuben Gabriel en avaient fait voir de toutes sortes à leurs vis-à-vis congolais de l’AS V.Club, le dimanche 25 avril dernier, au stade des Martyrs, lors de la première manche des 8èmes de finale de la 7ème Coupe de la Confédération.

A chaque lancement, ils prenaient le dessus sur les arrières centraux véclubiens tant et si bien que leur gardien, Laurence John, avait pris le malin plaisir de leur balancer à outrance de longues balles de dégagement les sachant en position de force dans ce domaine. C’est dans le corps à corps que Taty Ilonga «Guerrier» et son compère Abengeya «Sozaïs» parvenaient à s’en sortir en bon compte. Le travail d’approche du team nigérian avait comme élément déclencheur le demi tournant Otekpa Eneji qui passait abondamment par l’aile droite où se distinguait Anta Philip pour les dribbles et les centres au cordeau sur des balles amenées par le relanceur Emma Anyanwu.

Mais, en péchant dans les marquages individuels et, également, la surveillance de zone, le quatuor défensif d’Enyimba FC composé de Odita Okey et Emeka Anyanwu dans l’axe ainsi que de Emigo Ekene sur la droite et Valentine Nwabili sur la gauche, constitue tout de même le tendon d’Achille de cette formation redoutée. Elle a en effet fait preuve d’un esprit de corps qui lui a permis plusieurs fois de secouer la muraille vert et noir sur des contres qui se terminaient heureusement par des tentatives des tirs lointains. La ferveur de leurs pions les amenait souvent dans la nasse véclubienne, avec des hors-jeux que signalés, parfois intempestivement, le premier arbitre assistant  Kabanda Félicien du Rwanda.

Il faut dire que cet après-midi-là, l’AS V.Club s’était mise à la hauteur de l’événement malgré un peu de relâchement constaté en deuxième mi-temps, laissant même l’initiative du jeu quelques fois à Enyimba FC. Une fière chandelle devait être brûlée en hommage au récupérateur Bafuta Chico qui s’était multiplié au point de «dépanner» ses compères stoppers trahis par le peu de temps de jeu que leur accorde, depuis le début de la saison, l’entraîneur Shungu Raoul. La conséquence directe est que Ilonga et Abengeya dont les points forts demeurent leur jeu de tête exceptionnel et, justement, la rapidité d’intervention dans les sprints, ne s’étaient retrouvés que difficilement sur leur terrain de prédilection. S’ils améliorent leur anticipation et leur rigueur dans les interventions, cela agacera à coup sûr les assaillants nigérians sur lesquels il faudra éviter de commettre des fautes grossières dans les 20 m, dimanche à Aba, à l’occasion du match retour. S’il n’y a presque pas de reproche à adresser au gaucher latéral international, Ebunga «Saoulé», dont la classe est indéniable, il n’en va pas de même de son partenaire du flanc opposé, Niemba Walbi, qui devra soigner sa relance défectueuse. Peut-être disponibiliser un demi ensemble avec l’ailier droit Romaric Rogombe, qui a retrouvé ses déboulés foudroyants de ses débuts en 2009, pour l’assister dès qu’il sera en possession de la balle dans son propre camp afin de le soulager très vite. En attaque, Mfongang Alfred ou Mbangi Ndaya Trésor, Bokanga Eric – pas au mieux en ce moment – ou Ngudikama Kila et le capitaine Lofo Bongeli Serge, qui a besoin de beaucoup joué pour revenir à son meilleur niveau, sont à même de bousculer l’arrière-garde adverse sous l’animation de Ntela Tichic dont la forte tendance à attirer des adversaires dans ses replis inconsidérés devra être enrayée pour la circonstance.

Pour ne pas donner aux arbitres kenyans Kirwa Silvestre (central), Keireni Peter (asssistant I) et Range Marwa Aden (assistant II) l’opportunité de sanctionner des incorrections vraies et fausses au abord et dans le rectangle pour ne pas exposer Lukong Bongaman Nestor qui sera certainement de nouveau placé dans les perches. S’agissant toujours de gardien, exploiter sur les balles arrêtées, l’attitude attentiste de celui d’Enyimba, Laurence John, pas du tout disposé à sortir chercher les ballons sur les centres flottants et, même, les shoots à mi-distance. Collé sur sa ligne, il faudra l’obliger à y rester scotcher. Peut-être que le salut pourra venir de là… 

SIKI NTETANI MBEMBA

LEAVE A REPLY

*