72 heures avec l’honorable Alex Kande Mupompa au Kasai Occidental

0
87

Invité avec un groupe des confrères, j’ai accompagné Alex KANDE, Député National de la ville de Kananga, durant les trois premiers jours de ses vacances parlementaires dans son fief électoral.

Il avait abondamment plu toute la journée de ce lundi 1er mars sur la ville de Kananga. Ce qui aurait pu poser quelques problèmes pour l’accueil populaire habituellement réservé à Alex Kande, lors de ses retours dans son fief électoral. Mais, il n’en fut rien. La pluie avait cessé de tomber une heure avant l’arrivée du vol spécial en provenance de Kinshasa.

A 17 H 10, lorsque le Boeing 737-200 se range sur le tarmac de l’aéroport de Kananga, le comité d’accueil est en place. Tout d’abord les personnalités et les notables de la province, alignés sur un côté de la piste, à qui Alex Kande va personnellement serrer la main.

Et ensuite l’immense foule mobilisée par le Club des Amis d’Alex Kande Mupompa, devant les bâtiments de l’aérogare. Dans une ambiance festive et chaleureuse, ces femmes et ces hommes souhaitent  la bienvenue à leur député et à sa délégation. Ils chantent et dansent en l’honneur de leur élu, soutenus par le rythme des tam-tams et  de la Fanfare Kamilabi, qui anime l’accueil.

Une demi-heure plus tard, formé d’une trentaine de véhicules et de plusieurs dizaines de motos, le cortège  du député va se mettre en route vers le nouveau siège du Club des Amis d’Alex Kande Mupompa, au centre ville.

Je vais prendre la mesure de l’immense popularité et de l’attachement particulier qui lie le député Alex Kande à ses électeurs de Kananga.

Nous allons mettre plus d’une heure pour parcourir la dizaine de kilomètres qui nous séparent de notre destination. Les habitants de tous les quartiers traversés depuis l’aéroport se sont massés le long du parcours pour souhaiter la bienvenue à leur élu.

A plusieurs reprises, Alex Kande est obligé de sortir de son véhicule pour saluer la foule.

Le Club des amis d’Alex Kande Mupompa

Pris d’assaut depuis plusieurs heures par la population, le nouveau siège du Club des Amis d’Alex Kande Mupompa est noir de monde. On entend, à peine, le groupe musical juché sur un podium qui tente, tant bien que mal, d’entretenir l’ambiance, au milieu d’une foule qui reprend en chœur des chansons en l’honneur de son élu. Lorsque peu avant la tombée du jour, Alex Kande monte lui-même sur ce podium, l’assistance lui fait une énorme ovation. Il remercie ses électeurs pour leur accueil chaleureux et leur explique le pourquoi de ses vacances parlementaires parmi eux.

Il va ensuite faire la présentation au public de ses collègues des circonscriptions voisines qui l’ont accompagné à Kananga. En plus du député Rémy Musungayi, un autre élu de Kananga, Alex Kande va présenter à ses électeurs le sénateur Gaston Nkole Tshimuanga de Tshikapa et les députés Jean-Pierre Tshimanga et Faustin Kambale de la même circonscription. Il va également inviter  l’assistance à faire une ovation aux députés Laurent Ndaye Nkondo de Kazumba et Michel Kumaluta du territoire d’Ilebo.

Avant de regagner son domicile, Alex Kande et ses hôtes iront rendre une visite de courtoisie à S.E. Mgr Marcel Madila, Archevêque de Kananga.

En fin de soirée, Alex Kande va accorder les premières audiences de la longue série qu’il va réserver à ses électeurs tout au long de son séjour : des notables, des chefs coutumiers, des fonctionnaires, des prêtres, des religieuses, des médecins, des enseignants, des étudiants, des animateurs sociaux, des simples citoyens…

 A Kazumba, avec Ndaye Nkondo

Le deuxième jour, je vais suivre Alex Kande dans le déplacement qui va le conduire dans deux localités de la circonscription voisine de Kazumba, où il accompagne son collègue et ami, le député Ndaye Kondo.

Première étape du périple : Mikalayi, une mission catholique située à quelques trente kilomètres de Kananga, mais dont le mauvais état de route nous imposera une heure pour effectuer le trajet. 

La première halte dans cette localité est pour l’Institut Saint Dominique Xavio. Une école primaire et  secondaire, autrefois renommée dans tout le Kasaï et qui a accueilli naguère parmi ses élèves Alex Kande et quelques autres membres de sa délégation. Tombée en décrépitude, cette école doit être complètement reconstruite. Alex Kande conseillera aux responsables de l’établissement d’établir un bon dossier et de l’adresser aux autorités du pays pour solliciter la réfection des bâtiments. Néanmoins, il s’engage à relancer l’association des anciens de Saint Dominique Xavio pour les sensibiliser sur la détresse actuelle de leur ancienne école.

Le second arrêt se fera à l’Hôpital de référence de Mikalayi. Cet établissement  actuellement tenu par les Sœurs de la charité de Jésus et Marie a une capacité de 200 lits. Alex Kande a offert à l’hôpital un lot de produits pharmaceutiques, deux valises d’instruments chirurgicaux (chirurgie générale et obstétrique), un lot de matelas, des vivres et une enveloppe pour les membres du personnel.

Le troisième arrêt est pour la Paroisse de Mikalayi, prise d’assaut  par une foule enthousiaste des membres de la section locale du Club des Amis d’Alex Kande Mupompa.  L’élu de Kananga va offrir  deux jeux  de maillots de football aux équipes de la Paroisse. 

Sur la route de Kabue, deuxième destination  de son déplacement de Kazumba, Alex Kande  et sa délégation s’arrêteront à Kambundi, une localité réputée dans toute la région, pour son marché  hebdomadaire de vivres frais. Le Député Laurent Ndaye n’aura même pas à présenter à la population son hôte du jour. Car aussi bien à Kambundi que sur  toute la route conduisant à Kabue, des rameaux de palmiers et des fleurs avaient été spontanément plantés par la population pour souhaiter la bienvenue à Alex Kande, qui s’affirme  ainsi, de plus en plus, comme le leader de toute la Province  du Kasaï Occidental et non comme un simple élu de la ville de Kananga. Nous avions déjà observé le même phénomène dans la ville de Tshikapa et à Lunyeka, lors du déplacement effectué dans ces deux  localités, il y a deux ans, par Alex Kande, à l’invitation de ses collègues, élus de cette circonscription.

Kabue, la Paroisse et le Grand Séminaire

Nous sommes arrivés à Kabue à la tombée du jour.  La délégation a été accueillie par une grande foule rassemblée à la Paroisse autour des notables de la localité, du curé, Monsieur l’abbé Tato Mady et des sœurs diocésaines, qui gèrent le Centre de santé de cette localité.

Après une brève introduction de l’Honorable Laurent Ndaye, Alex Kande prend la parole et remercie la population pour la chaleur de l’accueil en dépit de l’heure tardive. Il va ensuite faire au Centre de santé de Kabue, un don de vivres, d’un lot de médicaments et de matelas et deux jeux de maillots de football pour les jeunes de la paroisse.

Les sœurs diocésaines offriront ensuite, dans le couvent voisin, un repas convivial à l’ensemble de la délégation.

L’ultime étape de la visite à Kabue sera le Grand Séminaire où Alex Kande et les membres de sa délégation seront accueillis par son Recteur, l’Abbé Martin Bayamba et les membres de son staff.

La délégation va alors solliciter l’hospitalité du Séminaire pour la nuit, car elle renonce à regagner Kananga dans la soirée, pour des raisons de sécurité. En effet, entre Mikalayi et Kabue, le cortège avait remarqué qu’il était filé depuis Kananga, par un véhicule suspect d’un major de la Police Nationale. Et peu après l’étape de Kambundi, il croisera même  un groupe de soldats fortement armés. Une présence insolite selon les habitants des lieux et qui aurait pu servir de prétexte pour créer quelque incident fâcheux.

Le lendemain à l’aube, après une rapide visite du Musée du Grand  Séminaire, Alex Kande et les membres de sa délégation vont quitter ce lieu chargé d’histoire. Tout le monde se souvient, en effet, que ce vénérable établissement, créé dans les années 1930, a compté parmi ses anciens pensionnaires, Joseph Kasa-Vubu, le premier Président du Congo, les Cardinaux Joseph Malula et Frédéric Etsou, ainsi que Monseigneur Laurent Mosengwo, l’actuel Archevêque de Kinshasa.

Il nous faudra ensuite, environ deux heures, après avoir changé de route entre Kabue et Mikalayi, pour ne pas rencontrer une nouvelle fois les hommes en armes, pour regagner Kananga, que nous atteindrons en fin de matinée.

Kananga, un après-midi chargé

Fidèle à ses habitudes, Alex Kande va mener ce troisième jour de son séjour à Kananga, à un rythme soutenu. En début d’après-midi, il visite l’Ecole primaire «  Buena Muntu », où les jeunes écoliers et écolières lui réservent un accueil extrêmement chaleureux. Ils scandent en chœur le slogan-fétiche des kanangais « Bua Alex Kande ndi ndjowa » qui peut se traduire approximativement par « Nous sommes prêts au sacrifice suprême pour Alex Kande ». Ce qui amènera ce dernier à les interrompre pour reprendre à son tour le slogan en affirmant que c’est bien lui qui est disposé à aller au sacrifice suprême pour eux tous. Ce qui lui vaudra une nouvelle ovation. Pour clore sa visite à « Buena Muntu », le député de Kananga offrira à l’école un groupe électrogène et un lot de chaises en plastique. Il promettra ensuite à ses jeunes hôtes de leur faire parvenir, le plus rapidement possible, dès son retour à Kinshasa, des bonbons et des biscuits.  Reprenant en chœur, la célèbre chanson de Tshala Muana, « Alex Kande », les jeunes écoliers et écolières, salueront le départ de leur illustre visiteur, par des vivats et des applaudissements, l’accompagnant jusqu’à la porte de sortie de l’établissement.

Deuxième étape, la Paroisse Saint Clément voisine, à laquelle Alex Kande va offrir une valise d’habits liturgiques. Ce qui lui vaudra d’innombrables bénédictions de la part du curé de la Paroisse.

La troisième étape de l’après-midi de ce troisième jour est pour la Paroisse Saints Pierre et Paul du quartier Bianchi, où Alex Kande va remettre solennellement à S.E. Mgr Madila, Archevêque de Kananga, au nom de sa famille, les titres de propriété d’une concession adjacente à l’église, avec un bâtiment en construction, pour  la Paroisse à laquelle sera également offerte une valise d’habits liturgiques.

Poursuivant sa tournée dans la ville, Alex Kande va ensuite visiter dans la Commune de la Ndesha, le centre de rééducation des personnes vivant avec handicap «Jukayi », auquel il offrira une dizaine de cycles pour handicapés physiques.

Il se rendra ensuite, dans le quartier Katoka 1, où il va offrir une couveuse à la maternité du Centre de santé Cerdes.

Après Katoka 1, Alex Kande va se rendre à l’hôpital « Le Bon Berger » de Tshikaji à une vingtaine de kilomètres du centre ville. Il offrira à la maternité de ce complexe hospitalier une couveuse ultramoderne.

Dans la soirée, à sa résidence, le député de Kananga aura à son programme une séance de travail avec des députés provinciaux, ainsi qu’une dizaine d’audiences accordées à un deuxième groupe de ses électeurs.

Après avoir partagé, pendant trois jours la vie trépidante de l’honorable Alex Kande dans son fief électoral, je quitterai Kananga le lendemain, laissant derrière moi, le chef-lieu d’une province attachante, mais complètement sinistrée et où le temps semble arrêté. Une province et sa principale ville avec ses routes défoncées, son manque d’eau, sa pénurie d’énergie, son insécurité et son taux de chômage extrêmement élevé… Mais, une province qui aspire néanmoins à un avenir meilleur et qui attend avec confiance les prochaines élections pour mettre à sa tête des personnes qualifiées, à même de relever son défi de développement.

Anicet Kashama

LEAVE A REPLY

*