67 inspecteurs, auditeurs et enquêteurs ont prêté serment

0
45

67 inspecteurs, auditeurs et enquêteurs qui constitueront l’ossature de l’Inspection générale d’audit de la Police nationale congolaise, ont reçu samedi à l’Inspection générale de la PNC, leurs brevets à l’issue d’une formation spécialisée de sept semaines assurée par les partenaires extérieurs, dont la Mission Eupol RD Congo et la Monusco.

Ces élèves-stagiaires ont ensuite prêté le serment d’OPJ devant le procureur de la république près le Tribunal de grande instance de la Gombe. Ce qui leur confère le pouvoir d’exercer immédiatement leurs fonctions et de mettre en pratique les enseignements leur dispensés pendant 294 heures.

            Cette cérémonie présidée au nom du chef de l’Etat, par le Vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur chargé de l’Intérieur et Sécurité, Adolphe Lumanu, a connu la participation des députés et sénateurs, des ministres, des ambassadeurs et chefs de missions diplomatiques, des représentants des organisations internationales, des responsables des Forces armées congolaises, de l’inspecteur général intérimaire de la PNC, de l’inspecteur général d’audit de la PNC, du secrétaire exécutif du Comité de suivi de la réforme de la police et d’autres responsables de différents services de la Police, ainsi que ceux de la Mission Eupol RD Congo ayant à leur tête, le commissaire divisionnaire Jean-Paul Rikir, le nouveau chef de cette mission, et des hauts cadres de la Monusco.

Le Vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité a une fois de plus, loué le partenariat entre la Police nationale congolaise et la Mission Eupol RD Congo, ainsi que la Monusco, qui appuyent les efforts déployés par les autorités congolaises pour doter la RDC, d’une police que le président de la république souhaite réellement au service de la population. 

Ces techniciens devront faire montre de hautes qualités morales 

            L’inspecteur général d’audit, l’inspecteur divisionnaire adjoint Mudekereza a, dans son discours, prodigué des conseils aux stagiaires qui ont terminé la formation. Il a loué particulièrement l’appui de la Mission Eupol RD Congo qui accompagne depuis le début, le processus de la réforme de la police congolaise. Il a ensuite, invité les stagiaires à faire preuve de grandes qualités morales, de probité et de compétences, étant donné qu’ils seront jugés par leur prestation durant leur carrière. Dans son mot, le nouveau chef de la mission Eupol RD Congo s’est étendu sur la sélection du personnel de l’Inspection générale d’audit et la formation.

            Donnant les détails sur la sélection, le commissaire divisionnaire Jean-Paul Rikir a indiqué que sur 215 dossiers de candidature déposés, 184 candidats ont passé les épreuves et 118 ont obtenu une moyenne supérieure à 10 sur 20. La formation a commencé le 31 mai et s’est achevée le 23 juillet dernier.

            Sur 70 stagiaires, a fait savoir le chef de mission Eupol RD Congo, 67 ont terminé le parcours, tandis que deux stagiaires ont quitté la formation pour une opération en Côte-d’Ivoire et un a abandonné pour cause de maladie. Parlant de la formation proprement dite, le commissaire divisionnaire Jean-Paul Rikir l’a qualifiée de véritable challenge pour les élèves. Car, ce n’est pas facile de concilier une vie d’apprenant et une vie familiale, de père ou de mère de famille. Il a salué le mérite des dames qui ont suivi la formation et vu leur mérite récompensé.

            Etant lui-même formateur, il s’est dit fier d’eux et a témoigné de leur application, du sérieux et de la curiosité professionnelle dont ils ont fait preuve tout au long de la formation.

            Sur le plan professionnel, le nouveau chef de mission Eupol RD Congo a fait remarquer que le métier qu’ils ont choisi est difficile, faisant partie d’une unité d’élite. Ils seront la cible de tout le monde, a-t-il prévenu, car ils seront observés et critiqués. Pour ce faire, ils doivent exercer leur profession avec sérénité et en toute indépendance, surtout avec rigueur. Il les a exhortés à mériter la confiance placée en eux.

 J.R.T.

LEAVE A REPLY

*