600 motos pour les inspecteurs des pools

0
33

Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (E.P.S.P.), Maker Mwangu Famba, en compagnie de son collègue du Plan, Olivier Kamitatu Masamba, a procédé à la distribution de 120 motos aux inspecteurs chefs de Pools, tant du primaire que du secondaire. Ce lot fait partie d’un ensemble de 600 motos fournies par le « Projet d’urgence d’atténuation des impacts de la crise financière internationale » (PUAICF), financé par la Banque Africaine de Développement (BAD).

La cérémonie s’est déroulée le 27 mars 2010, dans la cour intérieure de l’Institut de la Gombe, dans la commune du même nom, en présence de plusieurs autorités nationales et provinciales des ministères de l’Epsp et du Plan. Prenant la parole à cette occasion, Maker Mwangu a noté que cette remise de motos aux inspecteurs chefs des Pools du primaire et du secondaire et aux  chefs d’Antennes rurales du Service de Contrôle et de la Paie des Enseignants  (Secope) était pour lui l’occasion de remercier le Chef de l’Etat pour son souci de donner le maximum de visibilité au chantier « Education ».
Il a rappelé la place et le rôle hautement stratégiques de l’Inspection de l’Epsp dans le système éducatif en reconstruction, en développement et en pleine réforme. A ce sujet, notre pays compte 458 pools d’inspection fonctionnels, dont 229 du primaire et 229 du secondaire. Ils ont une triple mission de contrôle, de formation et d’évaluation.

L’Inspecteur chef de pool soumis désormais à un contrat de performance

Pour que ce, l’Inspection scolaire fait de l’itinérance, activité inhérente à l’essence fondamentale de sa mission. Le ministre de l’Epsp a affirmé qu’inspecter les écoles implique la mobilité. En plus, ces contrôles effectifs et réguliers renseignent sur la gestion pédagogique et son impact sur les résultats positifs ou négatifs de la formation des élèves.

La distribution des 600 motos se fera en trois pools à savoir : le Pool de Kinshasa pour desservir les pools d’inspection de Kinshasa, Bas-Congo et Equateur ; le Pool de Goma pour la Province Orientale, les deux Kivu et le Maniema ; le Pool de Lubumbashi pour le Katanga et les deux Kasaï.
Le ministre de l’Epsp a lancé un appel aux inspecteurs chefs de pool pour la performance. En effet, doté d’un moyen de transport autonome, l’inspecteur chef de pool est dès à présent signataire d’un contrat des prestations par lequel il s’engage à assurer plus efficacement le suivi de l’itinérance dans sa juridiction.
Au niveau primaire, chaque inspecteur chef de pool traitera et présentera désormais 150 rapports d’inspection par année alors que le moins performant aligne actuellement 60 rapports. Celui du secondaire présentera un dossier de 200 rapports d’inspection par an, alors que le moins performant en est actuellement à 80.

Pour sa part, Olivier Kamitatu a invité tout le monde à l’optimisme face à une RDC qui se développe malgré la crise économique. Il a remercié la BAD qui a saisi toute l’importance du secteur éducatif car dans 20 ou 30 ans, nos ministres ou présidents de la République sortiront parmi les élèves actuels. L’avenir du pays, a-t-il conclu, est entre les mains des enseignants et enseignants.
Le coordinateur de la cellule d’exécution du projet « Ucop » de la BAD a annoncé la remise prochaine de 58 pick-up pour les services de l’Epsp. Le représentant-résident de la BAD pense que ce matériel aidera à l’amélioration qualitative de l’enseignement congolais.

SAKAZ     

LEAVE A REPLY

*