59ème anniversaire de la Révolution égyptienne : 23 juillet 1952, date clé pour la décolonisation de l’Afrique

0
28

L’Ambassadeur de la République d’Egypte a organisé, le samedi 23 juillet 2011, une réception pour célébrer le 59ème anniversaire de la Révolution du 23 juillet 1952. Plusieurs personnalités tant du monde politique congolais que diplomatique ont rehaussé de leur présence cette manifestation. En effet, le peuple de la République d’Egypte se rappelle chaque année cette date importante. Prenant la parole à cette occasion, l’Ambassadeur d’Egypte a souligné le fait que la Révolution du 23 juillet 1952, menée par de jeunes officiers de l’armée, avait pour but d’abolir la monarchie et d’instaurer une république. Leur action visait à combattre la corruption, le sentiment de négligence du roi à l’égard du peuple et de ses besoins. Pour lui, cette révolution a eu  de profondes répercussions, tant au niveau régional qu’africain en général. Car,  elle a été un moment-clé qui se présente comme une référence pour les mouvements de libération et de décolonisation qui auront lieu au cours de la décade suivante.

Il a noté à l’intention de ses hôtes que la célébration est « plus spéciale » parce que c’est un anniversaire, mais surtout la première fête nationale que l’Egypte commémore après sa toute nouvelle et jeune révolution, celle du 25 janvier 2011. Il a expliqué que ce jour-là, le peuple égyptien est descendu dans les rues avec le slogan suivant : « Pain, liberté, dignité ». Les demandes du peuple ne se résument pas uniquement à cela et impliquent également la disparition de la corruption, la fin de l’Etat d’urgence, l’exigence de plus de justice sociale, la disparition de l’arbitraire policier et la nécessité des réformes répondant aux besoins du peuples. 18 jours plus tard, l’ancien président était contraint de renoncer à son poste de président, tenu depuis près de 30 ans. Enfin, il a affirmé que la révolution du 25 janvier s’inscrit dans la continuité de la révolution du 23 juillet 1952.

Parlant de la Rd Congo, le diplomate égyptien a dit qu’il s’agit d’un pays frère au sien, les deux étant liés premièrement par le Nil, source de vie en Egypte  et qui prend sa source ici-même. Et les relations entre les pays sont historiques : l’Egypte de Nasser a soutenu la Rdc au cours du processus de son indépendance. Et aujourd’hui, la Rdc fait ses premiers pas vers la stabilité ; et l’Egypte a voulu montrer son engagement envers cette stabilité en contribuant à la mission de stabilisation des Nations Unies en ressources humaines, 1.500 hommes égyptiens sont déployés par la Monusco à l’Est et du Nord du pays. Son pays soutient aussi la Rdc par le biais des accords bilatéraux.

SAKAZ

LEAVE A REPLY

*