51ème Coupe du Congo – tour final :Renaissance du Congo ne jouera pas la finale

0
302

FC RenaissanceLes nerfs des joueurs du  FC Renaissance du Congo ont lâché à la 70ème minute jusqu’à provoquer l’arrêt définitif de la partie, en molestant l’arbitre central Miguel Kabongo, l’arbitre de réserve Kande et le commissaire de match Henri Koba molestés, lors de la confrontation contre l’OC Bukavu Dawa, hier au stade TP Mazembe de la commune de Kamalondo, à Lubumbashi, à l’occasion de la 3ème et dernière journée du groupe A du tour final de la 51ème Coupe du Congo de football.

Alors que le team vert-blanc-orange kinois n’avait besoin que d’un nul pour totaliser 4 points en 2 sorties et devancer ainsi Corbeaux Katumbi Football Académie de Lubumbashi, avec ses 3 points acquis au détriment de l’OC Bukavu Dawa, atomisé 5-0, le dimanche 21 juin, lors de la 1ère journée, il se complique la vie en ne se montrant pas à la hauteur de l’événement. Au contraire, le représentant du Sud-Kivu force la note en obtenant dès le départ 4 coups de coin.

Mais, à la pause avec 0-0, Renaissance du Congo tient toujours le bon bout grâce principalement à la désillusion infligée à Katumbi Football Académie 1-0, mardi, à l’occasion de la 2ème journée. Tout se dérègle subitement à l’heure du jeu. Le gardien Mukumi Mulamba est touché au sol en enrayant une action des Corbeaux sudkivutiens. Il est soigné en ayant autour de lui et les membres du corps médical et des joueurs de deux camps. En se détachant du groupe, Musa Ndusha (62ème) a sur ses talons l’arbitre Miguel Kabongo de Lubumbashi, qui lui brandit un deuxième carton jaune, synonyme d’exclusion, peut-être pour mots déplacés. Peu après, Mashingilwa (66ème) se montre coupable d’un jeu dangereux qui lui coûte également l’expulsion. Cependant, il poursuit le jeu sans que l’arbitre ne s’en aperçoive. Et, c’est l’arbitre de réserve Ndala qui va signaler l’anomalie à son directeur de jeu qui le prie de sortir du terrain. Exécution immédiate en dépit des timides protestations. Le FC Renaissance du Congo perd donc deux éléments. Dans l’action qui suit, un coup franc touche le mur du FC  Renaissance du Congo mais trois joueurs de l’équipe adverse se retrouvent sur le ballon dont Chiza Lurhaka (70ème) qui le met au fond : 0-1. Le sang monte brusquement à la tête. L’arbitre central et son collaborateur Ndala sont roués des coups. Ils seront amenés d’urgence dans les vestiaires.

Siégeant dans la soirée, le comité d’organisation décide match perdu contre le FC Renaissance : forfait contre l’équipe fautive, suspension préventive du président du comité de direction Pascal Mukuna pour propos diffamatoires et des joueurs Adingabo, Djuma, Katuka et Kitenge.

La conséquence est que Corbeaux Katumbi Football Académie, avec ses 3 points, devance ses deux concurrents du groupe qui possèdent le même nombre des points que lui grâce à un meilleur goal-différence (+4 contre 0 à Renaissance du Congo et -2 à Bukavu Dawa). L’équipe lushoise disputera la finale lundi contre le FC Saint Eloi Lupopo, également de la capitale cuprifère, premier du groupe B avec la totalité des points (6) : 3-0 contre Dauphin Noir de Goma et 1-0 devant Motema Pembe de Kinshasa. Pour l’honneur, les porteurs des maillots vert-blanc-rouge kinois ont pris le meilleur sur l’AS Dauphin Noir de Goma par 3-0, hier en deuxième rencontre. Koné Junior (12ème), Bivala Nkembi (32ème) et Masombo Lino (57ème) ont été leurs buteurs.

 SIKI NTETANI MBEMBA