Les 5 préalables du Rassemblement pour des élections crédibles

2
173
Les membres du Rassemblement lors d’un point de presse le 24/04/2017 à Kinshasa au siège de ce parti UDPS. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Il a fallu trois jours de réunions marathon présidée par Martin Fayulu, en l’absence de Felix Tshisekedi, en déplacement à l’extérieur du pays, pour que les Forces Politiques de l’opposition regroupées  au sein du Rassemblement  se prononcent sur la suite du processus électoral.

Après avoir  déposé  ses listes à la CENI pour la députation provinciale pour montrer leur bonne foi et leur détermination à participer aux élections, les principaux regroupements politiques du Rassemblement n’entendent pas cautionner une parodie électorale le 23
décembre tant que certains préalables ne seront pas respectés.

Dans une déclaration rendue publique hier par docteur Bwasa G14 et
traduite en lingala par le secrétaire général de la plate-forme pro
Katumbi «AR», le regroupement politique du Rassemblement pose 5
préalables majeurs pour prendre part aux élections prévues le 23
décembre, notamment la suppression de 10 millions d’électeurs fictifs,
pas de machine à voter, l’application des mesures de décrispation, le
remplacement du délégué de l’UDPS à la CENI et que joseph Kabila ne
postule pas pour un troisième mandat.
Les sociétaires du Rassemblement accusent la majorité au pouvoir de
multiplier des obstacles sur le chemin des élections crédibles,
transparentes et démocratique en République Démocratique du Congo
Etaient présent à cette réunion, Martin Fayulu, Jean Bertrand Ewanga,
François Mwamba, Docteur Bwasa, Christopher Ngoyi.
ERIC Wemba
PAS D’ELECTIONS EN RDC, LE 23 DECEMBRE 2018 SI LES
EXIGENCES DU PEUPLE NE SONT PAS PRISES EN COMPTE
En dépit des nombreux écueils délibérément montés par le pouvoir de
Monsieur Kabila contre le processus électoral en cours, notamment
l’adoption d’une loi électorale inique introduisant le seuil de
représentativité et la consécration du vote censitaire, l’imposition
de la machine à voter ainsi que la constitution d’un fichier électoral
renfermant près de 10.000.000 de fictifs, le Rassemblement se félicite
d’avoir démontré sa bonne foi et sa volonté inébranlable de participer
aux élections de cette année, en déposant les candidatures de ses
membres à la députation provinciale;
– Le Rassemblement qui demeure dans son combat pour la tenue effective
des élections crédibles et transparentes pour lesquelles des centaines
de nos compatriotes ont payé de leurs vies, en appelle à la
mobilisation de notre peuple à s’investir pour que ces élections se
tiennent réellement le 23 décembre 2018.
En accord avec le peuple, le Rassemblement exige que :
1. le fichier électoral soit extirpé de près de 10.000.000 d’enrôlés
fictifs, représentant près d’un quart du nombre total d’enrôlés;
2. la machine à voter, non prévue ni dans la loi électorale ni dans le
calendrier de la CENI soit écartée ;
3. la mise en oeuvre effective des mesures décrispation prévues dans
l’Accord du 31 décembre 2016 soit effective;
4. la CENI soit redynamisée, notamment par le remplacement du délégué
de l’UDPS, conformément à l’Accord de la Saint Sylvestre ;
5. Monsieur Kabila ne tente pas, au mépris de la Constitution et de
l’Accord de la Saint Sylvestre, de présenter sa candidature pour un
3ème mandat ;

Au regard de la gravité de la situation actuelle, entretenue par les
initiatives provocatrices du régime de Monsieur Kabila qui menacent le
processus électoral, la stabilité du pays et de la région, il est
évident que le Rassemblement n’accompagnera pas le pouvoir en place
dans son dessein de créer le chaos dans notre pays au travers d’une
parodie d’élection.
Que Dieu bénisse la RDC et son vaillant peuple.

Fait à Kinshasa, le 18 juillet 2018
LES SIGNATAIRES
UDPS
Dynamique
G7
AR
G14
MPP
CR
FDP
ADU
Société Civile

2 COMMENTS

Comments are closed.