5.000 exemplaires du «Manuel de Droit et Comptabilité 0HADA » pour l’EPS/INC

0
183

 

Un premier lot de 5.000 manuels scolaires intitulés : « Manuel de Droit et Comptabilité OHADA », a été remis hier jeudi, 04 juin 2015, à Maker Mwangu Famba, ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et initiation à la Nouvelle Citoyenneté (EPS/INC). Cette remise s’est effectuée au Studio de l’Institut de la Gombe, dans la commune du même nom.  Cet ouvrage, rédigé par un groupe d’experts et professeurs et préfacé par deux ministres, celui de la Justice, Garde des sceaux et Droits humains, Alexis Thambwe Mwamba et celui de l’EPS/INC, couvre six des neuf Actes uniformes de l’OHADA. Il est principalement destiné à l’enseignement secondaire, mais dans son introduction, les auteurs signalent que l’approche adoptée ne manquera certainement pas d’être profitable au monde universitaire

 

Prenant la parole à cette occasion, Alexis Thambwe Mwamba a noté qu’aujourd’hui notre pays évolue dans un espace concurrentiel où seuls les meilleurs gagnent. Ce sont ceux qui ont les connaissances nécessaires, le courage et l’initiative de l’action. Pour lui, ce manuel devra aider les apprenants à maitriser les instruments de la concurrence et à se mettre au diapason de l’émulation du monde. Pour ce faire, son souhait est que ce manuel soit distribué dans toutes les écoles de notre pays pour préparer notre jeunesse à assumer son avenir. Par ailleurs, dans son mot de circonstance, le ministre Maker Mwangu Famba, a souligné que la République Démocratique du Congo (RDC) est engagée actuellement dans la politique de l’émergence, conformément à la vision du Président de la République, Joseph Kabila Kabange. Ce dernier, a dit le ministre, ne cesse d’affirmer que c’est sur le banc de l’école que se construit l’avenir. C’est ainsi qu’il a souligné que ce manuel contribuera à préparer la jeunesse congolaise à cette émergence.

En introduction, Michel Djamba, Inspecteur général à l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel, a signalé que la RDC est le 17ème pays à adhérer à l’OHADA qui préconise des principes précis dans le traitement des affaires, lesquels principes doivent, dès lors être maîtrisés par les opérateurs économiques de tous les pays signataires, pour un meilleur «Doing Business ». La jeunesse, avenir de la Nation, se doit par conséquent d’apprivoiser ces principes dès le début, sur les bancs de l’école. Enfin, le professeur Masamba – président de la Commission OHADA/RDC et un des rédacteurs de l’ouvrage – a aussi pris la parole pour remercier les autorités politiques pour  leur volonté de familiariser la jeunesse congolaise à la pratique des règles OHADA, règles appelées à régenter les affaires sur le plan africain et mondial.

SAKAZ