47.580 enfants ciblés par la Caritas, l’Unicef et Qatari Fund dans 5 provinces

0
78

La Caritas Congo Asbl, en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance(Unicef) et Qatari Fund, tient depuis hier mardi 6 octobre 2015, dans son centre d’accueil, un atelier de validation des outils du projet d’appui à la mise en œuvre des mesures de protection sociale pour la scolarisation des élèves vulnérables. Cet atelier, qui se clôture ce mercredi 7 octobre, examine la situation de  cinq provinces de la RDC.

 Il s’agit du Kongo Central, Kinshasa, Kwilu, Kwango et Maïndombe. Avec le financement de l’Unicef et de Qatari Fund, la Caritas entend prévenir et réduire les facteurs d’exclusion en vue d’améliorer la participation et la réussite scolaire d’environ 47.580 enfants vulnérables inscrits dans 1.586 écoles.

Ce contrat prévoit un appui au ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté, pour l’élaboration de principaux outils du projet. Il s’agit précisément de produire et reproduire le manuel de gestion du projet, les guides spécifiques au tutorat, à l’alerte précoce contre l’absentéisme et au fonctionnement des clubs scolaires, mais aussi de concevoir une base des données qui facilitera leur collecte et le suivi de la situation des enfants vulnérables.

            Cet encadrement spécifique des élèves vulnérables dans les écoles et leur accompagnement dans la maitrise des fondamentaux passe par l’allocation d’une subvention d’un montant de 1.150 dollars américains à chaque école ciblée. Ce montant devrait permettre le renforcement de l’intégration des enfants vulnérables à l’école et au processus d’apprentissage. Trente enfants vulnérables au minimum, dans chaque école, bénéficieront d’une prise en charge directe en frais scolaires.

            En effet, le projet d’appui à la mise en œuvre  des mesures de protection sociale pour la scolarisation des élèves vulnérables dans les provinces de Kinshasa, du Bandundu et du Kongo Central est exécuté depuis août 2015 dans l’archidiocèse de Kinshasa , les diocèses de Kikwit, Idiofa, Popokabaka, Kenge, Inongo, Matadi, Kisantu et Boma. Il s’inscrit dans le cadre du plan d’action intérimaire 2012-2014 du ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté. Ce programme vise à promouvoir l’éducation inclusive et de qualité ainsi que la formation intégrale à offrir à la jeunesse de la RDC tout en mobilisant les moyens d’action nécessaires.

            Il couvre l’axe et le programme prioritaire du plan d’action intérimaire, en mettant l’accent sur l’équité pour assurer le droit à l’éducation à tous les enfants les plus défavorisés en particulier. Cependant, dans le cadre de la mise en œuvre du programme de  coopération éducative 2013-2017 entre le gouvernement de la RDC et l’Unicef, un partenariat était signé avec la fondation Qatari  « Education Above All » à travers son programme « Educate a child », afin de contribuer à la réalisation de l’objectif d’un accès équitable de tous les enfants à une éducation primaire de qualité. Ceci, dans le but d’accélérer l’atteinte des objectifs du développement durable, de réaliser la croissance économique à long terme et de lutter contre la pauvreté de manière durable.

Yves Kadima