466 démobilisés décrochent leurs certificats sur l’entreprenariat à Kitona

0
49

Au terme de leur formation sur l’entreprenariat, 466 démobilisés ont obtenu leurs certificats, samedi 22 avril 2017, à la base de Kitona, dans la province du Kongo Central, ex-province du Bas-Congo. Cette formation professionnelle qui était assurée par l’Institut national de
préparation professionnelle (INPP), en partenariat avec l’Organisation internationale du travail (OIT), entre dans le cadre du programme de Désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR).

La cérémonie de remise des certificats de a été présidée par l’Adg de
l’INPP, Maurice Tshikuya Kayembe, en présence de la Directrice-Pays de
l’Organisation International du Travail, Mme Aminata, du Commandant de
la base de Kitona, ainsi que du Commandant des Ecoles supérieures
militaires.
Pour Maurice Tshikuya Kayembe, ladite formation a doté les jeunes
démobilisés des compétences qui leur permettront de créer, eux-mêmes,
leurs propres unités de production, en s’installant à leur propre
compte. L’objectif poursuivi par l’INPP est de donner à ces jeunes une
autre voie de réussir durablement leur réinsertion sociale, condition
indispensable pour stabiliser la famille, consolider la paix et lutter
contre la pauvreté en République Démocratique du Congo. C’est une
expérience ayant  déjà porté des fruits à l’INPP, a rappelé Maurice
Tshikuya, qui a indiqué que son établissement public a formé plusieurs
fois des démobilisés dont une majorité entretient actuellement de
petites et moyennes entreprises, où travaillent également d’autres
jeunes aussi bien à Kinshasa qu’en provinces.

Les travaux de construction du siège de la direction provinciale de
l’INPP- Matadi avancent normalement
Après Moanda, l’ADG de l’INPP, Maurice Tshikuya Kayembe,  est allé se
rendre compte de l’état d’avancement des travaux de construction d’un
nouveau bâtiment ultra-moderne devant abriter le  siège d’exploitation
de l’INPP à Matadi, chef-lieu de la province du Kongo Central. Et ce,
grâce à un financement de  l’Agence Française de développement (AFD).
A l’issue de cette visite, Maurice Tshikuya s’est déclaré satisfait de
l’évolution des travaux. Selon les données recueillies  sur le
terrain, le bâtiment sera inauguré en juillet prochain, à moins d’un
changement de dernière minute.
A cette occasion, M. Tshikuya a rappelé que  l’INPP qui travaille
chaque jour pour former selon les besoins des entreprises, a prévu
d’organiser, à Matadi, des filières techniques reflétant l’image
économique de cette province portuaire. Il s’agit notamment des
filières  basées sur la logistique portuaire en passant par
l’agro-industrie. L’objectif, selon l’INPP, est de donner aux jeunes
de cette province les capacités de transformer les ressources de leur
province en richesses. Grâce à cette vision, la province  créera  un
marché local de production et de consommation des biens et des
services et au finish, une classe moyenne, porte-étendard de l’essor
économique de la RD Congo.
Michel  LUKA