La 3me édition de «la Semaine de la Science» se tient à l’Institut de la Gombe

0
132

IMG_0463Le ministère de l’Enseignement Primaire Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté « EPS- INC » et l’ONG Investing in People organisent du 10 au 12 avril 2016 à l’Institut de la Gombe, la 3 ème édition de la Semaine de la Science. Cette « foire » à caractère scientifique et destinée aux écoliers et étudiants congolais, a pour thème : «Nature et Environnement».

Au programme, il y a des ateliers de formation à l’intention des professeurs de maths, un laboratoire des sciences, un concours national des posters scientifiques….. Tel est l’essentiel du message livré le mercredi 6 avril 2016, à la Délégation de la Wallonie Bruxelles, aux médias, par l’Inspecteur général à l’EPS- INC Michel Djamba, la coordonnatrice de l’ONG Investing in People, Malu Raïssa ( fille de feu professeur Malu wa
Kalenga), Michel Muyambi.

Les journalistes ont appris également que la Semaine de la Science est un événement conçu pour développer la culture scientifique et technologique auprès des jeunes, promouvoir le savoir congolais et susciter des vocations dans le domaine scientifique.

Avec des laboratoires des sciences, on peut apprendre les maths tout en s’amusant. Il est vrai que les stands d’exposition serviront à faire découvrir les merveilles réalisées dans les centres de recherche, les entreprises, les  instituts supérieurs…..

Les  conférenciers  Evariste Mabi, Joséphine Kankolongo, Marie Claire Yandju, et le négociateur principal congolais à la COP 21, Tosi Mpanu Mpanu, vont parler à tour de rôle de 25 ans d’évolution de l’économie
congolaise ( 1990-2015), de l’accord de la COP 21 et ses implications pour la RDC, des énergies renouvelables et bio carburants……

Quant au concours national, il a été conçu pour amener les écoliers et étudiants congolais à réfléchir sur une problématique locale liée au thème de l’environnement, tout en proposant des solutions durables et efficientes, a signalé Malu Raïssa aux médias, avant d’ajouter qu’au-delà de l’image ou affiche, le compétiteur est appelé à livrer un message fort au public. C’est en raison de la COP 21 que l’ONG a choisi le thème de cette année pour amener les jeunes à s’intéresser aux problèmes du réchauffement climatique. Djamba a précisé que les provinces éducationnelles ont été informées depuis décembre 2015, de l’organisation du concours.

91 projets en provenance de tous les coins du pays ont été retenus et  11 ( 1 provenant d’un écolier du primaire, 9 des élèves du secondaire  et 1 d’un étudiant) ont été sélectionnés. Les auteurs et leurs encadreurs recevront des prix (1.500.000 francs congolais pour le premier lauréat, 1.250.000 francs congolais pour le second, 100.000
Francs congolais……

L’érosion au quartier Wenze, commune de Lukemi, à Kikwit, le gaz méthane et son impact sur l’environnement ( CS Mama Mulezi à Goma), la lutte anti-érosive à Tshikapa (Institut de Tshikapa), les déchets plastiques ( Collège Boboto à Kinshasa)…… sont les sujets de 11 projets retenus.

Djamba a dit qu’à l’avenir, il serait possible que les savants en herbe soient pris en charge par des structures formelles. Les prix ( les 8  autres lauréats recevront individuellement 250.000 francs congolais) seront remis aux comités de gestion des écoles et institut supérieur.

Jean-Pierre Nkutu