3ème semaine économique française : rendez-vous confirmé

0
68
Le Président du Conseil d’Administration de la Chambre de Commerce et d’Industrie Franco-Congolaise-CCIFC, Ambroise Tshiyoyo a, au cours d’une conférence de presse animée le vendredi 27 mai 2016 à l’Institut Français de Kinshasa-Halle de la Gombe, confirmé l’organisation de la 3ème édition de la Semaine Française de Kinshasa. Comme à l’accoutumée, elle se tiendra du mercredi 1er au samedi 4 juin 2016 sur le même site, l’Institut Français de Kinshasa- Halle de la Kinshasa, cette fois-ci autour du thème « L’émergence de la RDC -Opportunités d’affaires ».  Il s’agit, non seulement d’un événement unique de promotion de l’offre française en RD Congo, mais aussi une opportunité de rapprocher les communautés d’affaires en facilitant la mise en relation entre partenaires potentiels, de découvrir les potentialités d’un pays francophone de la taille d’un continent, et de rencontrer des décideurs privés et institutionnels, et de réfléchir par le biais de conférences, sur l’état actuel de certains secteurs de l’économie congolaise.
En effet, trois thématiques seront exploitées pendant la 3ème édition de la Semaine Française de Kinshasa. Il y a les infrastructures, la banque-assurance et l’emploi-formation. Des conférences-débats et  échanges entre hommes d’affaires, opérateurs dans le secteur privé et autres sont prévus en marge de l’événement. Loin d’être un espace exclusivement réservé aux investisseurs, la 3ème édition de la Semaine Française de Kinshasa permettra également, selon les organisateurs, aux demandeurs d’emploi de rencontrer les grands employeurs.
            A en croire Ambroise Tshiyoyo, la RD Congo, scandale géologique, regorge d’importantes ressources naturelles qui doivent être mises en valeur grâce à la technologie, les investissements et autres que peuvent apporter la France. « L’organisation de la Semaine Française de Kinshasa marque l’excellence des relations entre la RD-Congo et la France. Ce sont les deux grands pays francophones au monde», a-t-il conclu.
            Pour sa part, le Vice-Président du Conseil d’Administration de la Chambre de Commerce et d’Industrie Franco-Congolaise -CCIFC, Ludovic Houssard, a annoncé qu’il est prévu, le samedi 4 juin, de 12 à 14 heures, un job-dating, rencontre entre les jeunes rd-congolais chômeurs et leurs potentiels employeurs.
            Il convient de noter, à l’instar des éditions précédentes, qu’il y aura des stands, des animations, des spectacles et conférences sur des sujets économiques et d’actualité qui ont trait à l’émergence de la RDC et aux opportunités d’affaires. Cet événement se tiendra autour de deux axes : économique et culturel. Y prendront part, des entreprises françaises et celles membres de la communauté franco-congolaise des affaires, regroupées au sein de la CCIFC, qui vont exposer leurs produits, équipements, matériels, savoir-faire, technologies afin que les institutionnels, les entreprises congolaises, les décideurs et tous ceux qui veulent obtenir une offre de qualité pour le développement y puisent ce dont ils ont besoin.
            A en croire les observateurs, le commerce et la distribution auront une part très importante des échanges durant la Semaine française, car la RDC constitue un marché de près 75 millions d’habitants  aujourd’hui et 150 millions en 2050. Il y a un immense débouché pour les produits français. Cela intéresse au plus haut point toutes les entreprises françaises.
Quant à Philippe Larrieu, directeur de l’Institut français de Kinshasa, il a souligné que tous les Français installés au Congo, ainsi que les associations françaises œuvrant en RDC sont parties prenantes. Car, la France croit en l’avenir de la RDC.
Tshieke Bukasa