32 cas de violences sexuelles sur 54 dossiers en examen

0
33
 Le tribunal de grande instance de Luebo siège en audience foraine à Tshikapa, dans la province du Kasaï occidental depuis le 11 juin 2012. Cette juridiction va traiter, une période d’un mois, 54 dossiers dont 32 cas de violences sexuelles, la plupart pour viols, a déclaré le porte-parole de la Monusco, Madnodje Mounoubai, lors de la conférence de presse hebdomadaire des Nations Unies hier mercredi 20 juin 2012. 
Il a signalé qu’à ce jour, 20 jugements, incluant 15 condamnations à des peines allant de 10 mois à 7 ans de prison et des dommages d’intérêt de 500.000 à 1 million de francs congolais ont été rendus. 
Selon le porte-parole de la Monusco, le Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’homme apporte un appui logistique aux membres du tribunal et fourni une assistance technique gratuite aux victimes de violences sexuelles à travers des cliniques  juridiques avec le soutien de l’Agence suédoise de coopération internationale au développement. Ce soutien s’inscrit dans le cadre du Programme national d’accès à la justice pour les victimes de violences sexuelles. 
Toujours sur le chapitre du genre, le porte-parole de la Monusco a déclaré que le Bureau genre de la mission onusienne organisera plusieurs activités dans les prochains jours. La première activité est un séminaire qui se tiendra du jeudi 21 au vendredi 22 juin 2012 et portera sur le genre, la justice et la lutte contre l’impunité des violences sexuelles basées sur le genre en faveur de 100 magistrats de Kinshasa. L’objectif visé consiste à renforcer les capacités sur les pratiques judiciaires favorables aux droits des femmes en vue d’une meilleure protection des populations. 
 
La seconde activité est relative à la commémoration de la journée internationale des femmes veuves, dont la célébration aura lieu ce samedi 23 juin. Selon le porte-parole de la Monsuco, le bureau genre va coordonner des ateliers de sensibilisation sur la lutte contre les violences faites aux veuves dans les 11 provinces de la Rd Congo.                                                                                               Par ailleurs, dans le même registre des violences sexuelles, le porte-parole de la Monusco a indiqué que la formation sur les techniques d’enquête judiciaire en matière de violences sexuelles au profit de vingt officiers de la Police nationale congolaise, qui a débuté le 14 mai dernier au centre d’instruction de Mvula à Matadi, va se poursuivre jusqu’au 30 juin 2012.
 
Jacob Yenga 
(Stg/Ifasic) 

LEAVE A REPLY

*