2me édition du Festival Gospel Day« Gospel light » sacré champion

0
410

La deuxième édition du concours musical chrétien « Gospel Day » a connu son épilogue le samedi 16 avril 2016 dans la soirée, à l’Ecole belge de Kinshasa. Quatre groupes se sont affrontés en finale. Ils étaient sélectionnés selon les catégories suivantes : « Gospel américain », « Gospel New genre », « Gospel folklorique » et « Gospel negro-spiritual ». 

Chaque groupe devrait montrer de quoi il est capable à travers des cantiques parfois pleins d’émotions. On pouvait relever un message profond dans chaque mélodie, la communion avec le public, le poids des mots, la chorégraphie, etc.

La perle du Gospel congolais communément appelée « As des cœurs » a été décernée au groupe « Gospel light ». Selon Didier Mpambia, initiateur dudit concours, le « Gospel Day » qui se veut le plus grand événement musical chrétien, poursuit comme objectif la promotion du Gospel en RDC.

Par le biais du concours auquel il soumet les participants, a-t-il indiqué, Gospel Day vise à encourager et mettre en exergue les nombreux talents du domaine, souvent méconnus ou qui évoluent dans le cadre fermé des églises. Ce qui, selon lui, ne contribue aucunement à l’émergence de ce style musical.

Ce concours musical lancé il y a deux ans met en exergue les talents de jeunes et crée une forte émulation dans la musique chrétienne. « On veut avoir une pépinière de talents qui vont remplacer nos artistes chrétiens dans l’avenir…C’est aussi une façon pour nous d’encadrer et de promouvoir les talents locaux dans la musique gospel, créer des échanges d’expériences et de savoir-faire entre les artistes locaux et internationaux, ainsi que la professionnalisation des artistes gospel évoluant au pays ».

Il a révélé que le gagnant va bénéficier d’un « singel », d’un kit complet d’instruments de musique, d’une enveloppe devant lui permettre d’asseoir son groupe musical, etc.

En outre, les quatre finalistes bénéficieront d’un clip vidéo que vont sponsoriser les organisateurs, dans le seul but de promouvoir le Gospel dont la pratique est un peu marginalisée dans notre pays.

         Par ailleurs, Didier Mpambia a indiqué qu’il se pose encore un problème de sponsors pouvant parrainer pareilles activités. Il a estimé que ce genre de musique donne une autre image du pays à travers le monde. « Quand on parle du Congo, on fait souvent allusion à son aspect politique. Avec la promotion du Gospel, le Congo sera cette fois-ci vu en matière de diversité culturelle et touristique. C’est une richesse que nous devons promouvoir et exporter », a-t-il promis.

         Il sied de noter qu’au début de la compétition, 43 groupes étaient sélectionnés pour ce concours. Les trois groupes ayant presté pendant la finale sont : « Baoba voice of Kinshasa », « Asifiwe singer » et « Liboula ».

Perside Diawaku